Incendie du Théâtre de la Vieille Forge : la situation un an plus tard

Dans Août 2018. par

 Un an déjà que Petite-Vallée voyait partir en fumée le Théâtre de la Vieille Forge. La destruction de cette institution a créé une grande tempête dans le milieu culturel québécois, une catastrophe qui a généré un immense mouvement de solidarité. À l’issue d’une année pour le moins mouvementée, les artisans du Village en chanson font le point.

Le 15 août 2017, alors que l’incendie de leur quartier général venait à peine d’être maîtrisé, l’équipe de la Vieille Forge s’affairait à tout mettre en oeuvre afin de présenter le spectacle prévu à l’horaire ce soir-là. Dès lors, la résilience et la capacité de se relever ont guidé les actions de l’organisation gaspésienne qui a également pu bénéficier d’un élan de solidarité sans précédent. Spectacles-bénéfice aux quatre coins de la province, levées de fonds populaires et campagne de financement corporative auront permis d’amasser la somme de 1,7M$ afin de faire renaître ce haut lieu de la chanson québécoise.

Parallèlement aux démarches de reconstruction qui devraient mener à terme à l’inauguration d’une nouvelle salle de spectacle d’ici 2021, le Village en chanson a dû se doter d’équipements temporaires afin de maintenir la présentation du Festival en chanson et de ses activités estivales. « On a pris les bonnes décisions de se gréer d’un chapiteau théâtre qui nous a permis de tenir l’événement et qui nous permettra de le tenir pour les deux prochaines années qui précéderont la construction, en souhaitant que le prochain gouvernement nous garde dans ses plans », mentionne Alan Côté, directeur général et artistique de l’organisme. Rappelons que le gouvernement du Québec annonçait le 28 juin dernier un investissement de 6,5M$, montant réservé pour le projet dans le cadre du programme Aide aux immobilisations du ministère de la Culture et des Communications.

Pour la suite du monde

Les projets ne manquent pas au Village en chanson. Entre les efforts investis pour mener à bien la reconstruction de la Vieille Forge et les opérations régulières liées à la diffusion de spectacles, de nouvelles activités artistiques émanent ou se poursuivent. À Petite-Vallée, les Chants du voyage, un incubateur né d’un partenariat avec l’École nationale de la chanson, permettront d’accompagner des artistes en plein envol à se préparer à l’export de leur spectacle. Cette résidence qui aura lieu au cours de la prochaine semaine précédera celle des Chansons rassembleuses, qui se déroulera du côté de Lévis et de Québec à la fin août. Ces grandes rencontres autour de la créativité entre autochtones et allochtones menées conjointement avec le Festival Innu Nikamu de Maliotenam, se veulent une occasion de partage et de célébration inclusive de la chanson. 8 auteurs-compositeurs-interprètes y prennent part sous le mentorat de Florent Vollant, Marc Déry et Guillaume Arsenault. Des spectacles sont prévus à l’Anglicane (29 août), au Festival KWE (Place de l’Assemblée nationale, 30 août) et à la Place des arts à Montréal (26 octobre).

Quant à elle, la 37e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée aura lieu du 27 juin au 6 juillet 2019. 

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article