Ma mamie Desmeryse

Dans No 1 - Janvier-Février 2021. par

Depuis le début de la pandémie, je remarque beaucoup de négatif sur les réseaux sociaux. J’ai pensé prendre une pause de Facebook (mais je suis bien qu’trop mémère, j’aime ça savoir ce qui se passe dans la vie de mes amis!), mais finalement j’ai décidé de célébrer les belles et bonnes personnes qui m’entourent. Je les ai appelées Les Majestés de Marie-No parce qu’ils-elles ont tous et toutes marqué ma vie d’une manière ou d’une autre. À chaque jour, une majesté a sa dose d’amour. Je vous invite à faire de même, dire au moins à une personne par jour à quel point vous l’appréciez. C’est bon pour votre interlocuteur, mais je vous jure que les bénéfices personnels en sont encore plus grands.

Ma mamie!

Les souvenirs que j’ai sont flous pour certains, d’autres comme si c’était hier. Il y a longtemps maintenant que tu es partie…j’aurais aimé te connaître davantage… ça a l’air que j’en ai un morceau…

Mamie Desmeryse (je me suis toujours demandé si ça prenait un s… vu que c’est Des merises dans le fond…) était une jeune mamie! Genre de mamie que tu fais ce que tu veux, quand tu veux avec supervision et qu’elle a autant de fun que toi sinon plus!  J’ai des souvenirs qu’elle me faisait de la pâte à biscuits juste pour que je puisse utiliser les emporte pièces! Cela dit, les biscuits étaient magnifiquement bons! J’ai encore le petit goût spécial quand j’y repense ! Le petit goût que personne n’a été capable de reproduire depuis sa mort et ce n’est pas faute d’avoir essayé, parlez-en à tante Li et Tante Pi! J’ai toujours dit que ce petit goût là, c’est sûr que c’était de l’amour!

Elle mettait du colorant dans le bain pour que l’on puisse jouer avec nos petits bateaux! Dire qu’asteur, ils ont inventé les pastilles colorantes pour le bain, ça aurait été moins de trouble pour elle à nettoyer.

Je me suis toujours demandé pourquoi, à tous les 6 janvier, fête des Rois, que j’ai vécue en sa présence, c’est toujours Jean-Philippe et moi qui trouvaient les bines dans le gâteau! On était automatiquement proclamés roi et reine! On n’avait pas réellement besoin de ça pour se sentir de même en sa présence!

Mamie, malgré le peu de temps que je l’ai connue, a contribué à augmenter mon tour de taille! Le dimanche, quand les autres allaient à la messe, on allait chez mamie! Elle nous donnait un bol de cassonade et nous mettait la lutte à la télé, on était assis dans salon avec notre mélange de Pepsi-Seven Up flat! Je ne suis même pas certaine qu’on avait déjeuné avant ça! Souvent, elle était assise à la table à gratter ses gratteux en face de son éléphant qui avait la trompe vers la porte, ça portait chance et ça protégeait la maison ça l’air! Mamie était pas mal Feng Shui!

Les bingos! À 6 ans, elle m’apportait aux soirées de bingo! C’est un peu de sa faute si j’aime tant ça depuis! J’avais ma carte pis mon tampon! Ça fumait dans les salles à l’époque, je ressortais de là comme un petit hareng boucané! Elle m’avait donné une petite boule porte bonheur, le N43! Me suis toujours dit que le 43 serait mon année chanceuse… à suivre, suis encore jeune (flatte-toi Marie, ça fait du bien) et je la garde précieusement!

Je me souviens des jours d’orage! Elle hurlait à chaque coup de tonnerre placée en petite boule en dessous de la table de la cuisine! Je ne sais pas qui lui avait dit que c’était « safe » de se cacher en dessous de la table! Elle voulait mourir quand mon frère et moi allions courir sur la galerie couverte durant les orages! Elle ne pouvait pas venir nous chercher! Je n’ai jamais revu quelqu’un avoir aussi peur des orages de toute ma vie!

Et le diagnostic de cancer est arrivé! Au mois de mai! J’avais 7 ans. Elle est décédée la journée de la Saint-Jean-Baptiste…

J’ai définitivement manqué de temps avec elle! J’aurais aimé qu’elle voit mes enfants! Et qu’elle leur fasse les biscuits de l’amour! J’aurais aimé qu’elle connaisse les pastilles colorantes et les bombes de bain! J’aurais aimé qu’elle me transmettre ses recettes! J’aurais aimé la sortir pour l’amener moi-même au bingo! J’aurais aimé lui dire qu’en dessous de la table ou dans le salon, ça ne changera rien les jours d’orage! J’aurais aimé qu’elle me dise si la bine, elle la mettait avant ou après avoir fait cuire le gâteau parce qu’aujourd’hui, c’est la fête des Rois, pis j’aurais fait ça avec mes enfants! Même après toutes ces années, j’aimerais que tu sois là!

C’est là que l’on se rend compte que la création des beaux souvenirs n’a jamais besoin d’être entourée de froufrous! Ben de l’amour pis du fun, ça fait la job en masse!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*