Bon voyage Julien !

Dans No 1 - Janvier-Février 2021. par

Pour vous, chers amis, Julien Bonneau portait de nombreux titres : Monsieur Bonneau, le curé Bonneau, frère Alain même pour ceux qui l’on connu à cette époque.

Il est né à Madeleine, le 12 septembre 1931. Ses parents, monsieur Onias Bonneau et madame Alida Coulombe, ainsi que ses sœurs : Huguette, Marie-Paule, Liette, son frère Paul-Marie et lui-même, représentaient une famille classique du paysage gaspésien, avec « les valeurs à la bonne place » comme on dit. La famille, le travail, l’entraide, et surtout la foi sont des valeurs qui étaient profondément ancrées en lui, et il l’a prouvé à maintes reprises tout au long de sa vie.

Laissez-moi vous faire un bref historique de cet érudit au grand cœur. C’est en 1950, alors âgé de 19 ans, qu’il rejoint les frères du Sacré-Cœur. Il y recevra une éducation qui alimentera sa soif de savoir et qui le guidera vers l’enseignement, profession qu’il pratiquera pendant de nombreuses années, devenant même directeur d’école aux Îles-de-la-Madeleine. Il fera de nombreux voyages aux quatre-coins du monde et aura la chance d’étudier à Rome en Italie. Il saura transmettre son goût du voyage et nous fera tous rêver avec ses histoires. Il se dirigera ensuite vers la prêtrise et c’est en juin 1975, qu’il fut ordonné. Pour la famille, c’était une très grande fierté! Il sera aumônier à l’hôpital de Rimouski, puis exercera dans différentes paroisses, notamment Saint-Tharcissius, Saint-Jean-Vianney et Amqui mais c’est en 1996 qu’il se rapprochera définitivement de sa chère Gaspésie, et exercera à Grande-Vallée ainsi, il collaborera dans d’autres paroisses avoisinantes jusqu’en 2011. Bref, une vie bien remplie!

Il aura marqué les gens par sa gentillesse, sa bonté, sa générosité. Il aura marqué une communauté avec ses mots, empreints de sagesse et de vérité. Il aura touché les cœurs avec sa simplicité mais aussi sa complexité, son goût pour le détail et le travail bien fait. Avec lui, rien n’était laissé au hasard et tout prenait un sens lorsqu’il nous enseignait à tous, avec sa plume directe, poétique et accessible, ce qu’est la foi en Dieu. Il était un père spirituel, un guide droit et honnête.

Pour nous, sa famille, c’était tout simplement oncle Julien.

On se souviendra de l’aide apportée dans les moments difficiles, de l’oreille attentive, des paroles rassurantes, de la force tranquille qu’il dégageait. Il a été présent dans nos peines et nos joies, célébrant avec nous les étapes de la vie et apportant réconfort et espoir lorsque le doute s’installait.
On se souviendra de son amour de la nature, des voyages, de la beauté de ce monde qu’il explorait bien souvent en solitaire.

On se souviendra de sa soif d’apprendre, de son esprit vif et allumé, de sa joie de vivre, de son beau sourire franc accompagné d’une étincelle de vie pétillante dans ses yeux bleus, de son sens de l’humour, de son rire taquin.

On se souviendra de l’accueil chaleureux réservé à chacun, et de son amour pur pour les petits enfants qui l’émerveillaient. Il s’empressait de les bénir et d’avoir un bon mot, un bon geste pour eux.

On se souviendra des nombreuses messes, célébrées au domicile avec famille et amis dans le confort du foyer. De ses talents d’orateur, de chanteur, mais aussi de rassembleur.

Cher oncle Julien, c’est avec tristesse que nous te disons au revoir aujourd’hui, mais nous sommes persuadés que de là-haut, où tu seras accueilli par ta famille disparue, tu continueras de veiller sur nous comme tu as toujours su si bien le faire. Regarder ton parcours de vie nous fait sourire et tu peux, sans aucun doute, te dire mission accomplie. Merci d’avoir illuminé nos vies. Nous ne t’oublierons jamais. Bon voyage, de ta famille qui t’aime!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*