Notre église a besoin d’aide

Dans No 9 - Octobre 2020. par

Il ne faut pas lâcher, les cloches ont sonné, signe d’espérance.

27 août 2020 : à l’église de Grande-Vallée, rencontre avec l’abbé Serge D. Tidjani, chancelier à l’évêché de Gaspé. Il s’entretient avec le comité de survie, les marguillers et madame Rose Côté des droits, pouvoirs et privilèges de toute fabrique en matière d’organisation de la vie paroissiale. Suite au bris de notre église, il donne également des informations d’assurances et responsabilités civiles. Nous voulons réparer et ouvrir notre église.

4 septembre 2020 : assemblée de fabrique de la paroisse dûment convoquée par l’abbé Victor Djossou. Cette assemblée fut annulée, il n’y avait pas quorum.

9 septembre 2020, 16 heures : assemblée de fabrique convoquée à nouveau par le président l’abbé Victor Djossou. Tous les marguillers sont présents dont un en présence virtuelle.

17 heures : rencontre avec le comité de survie. Nous voulons réparer et ouvrir notre église.

12 septembre 2020 : réception du protocole sanitaire en vue de l’ouverture de notre église. Nous apprenons le décès de monsieur Paul-Aimé Minville, le doyen de notre paroisse.

13 septembre 2020 : dimanche après-midi, 2 marguillers et 2 membres du comité de survie se rendent à l’église pour ajuster et valider ce protocole sanitaire en vue des funérailles de monsieur Minville.

14 septembre 2020 : l’abbé Victor Djossou, président de l’assemblée de fabrique de Grande-vallée nous apprend qu’aucune célébration ni funérailles n’auront lieu dans notre église tant et aussi longtemps que l’évêché de Gaspé n’aura pas donné son accord.

Ce même jour, monsieur Yvan Minville du comité de survie avec mon appui, décidons de téléphoner à la firme d’architecture Proulx et Savard de Rimouski, laquelle avait présenté à l’assemblée de fabrique de Grande-Vallée son offre de service en début juin 2020. En fin de journée, monsieur Sébastien Plourde, technologue en architecture, chargé de projets confirme à monsieur Yvan Minville qu’ils seront à Grande-Vallée dès lundi le 21 septembre. L’offre de service fut donnée le 8 juin, l’évêché de Gaspé a autorisé l’examen de l’état des murs extérieurs de notre église. Nous sommes à la mi-septembre, pourquoi un tel délai?

21 septembre 2020 : la réparation de notre église doit se faire en plusieurs étapes. Aujourd’hui, une première étape a été franchie, soit la visite de la firme PROULX et SAVARD, architectes de Rimouski.

Cette firme vient faire un CARNET de SANTÉ de notre église, soit une étude de réfection des murs extérieurs. Des recommandations, une recherche et estimation des coûts nous seront fournies dans leur rapport qui nous parviendra dans quelques mois. Ce rapport guidera la prochaine assemblée de fabrique dans les étapes à franchir pour la rénovation.

Monsieur Sébastien Plourde, technologue en architecture, a donné des explications sur son travail aux personnes présentes, à des marguillers, à des membres du comité de survie de notre église et à des paroissiens présents sur les lieux. Soyons très patients, plusieurs étapes sont encore à franchir par les bénévoles de ce projet afin de revoir un jour la beauté de notre patrimoine religieux.

Pour la suite des choses, à ce jour, l’assemblée de fabrique est complète. Le président entrera en fonction à la fin d’octobre. Présentement, l’abbé Victor Djossou est président de l’assemblée de fabrique.

L’évêché de Gaspé n’a pas encore donné son accord pour l’ouverture de notre église. Il faut régler la sécurité des lieux avec les assurances. L’ouverture est prévue pour le 31 octobre 2020 à 16 heures par une célébration eucharistique présidée par l’abbé Victor Djossou.

Début octobre : Caroline Bélanger, secrétaire bénévole, sera présente au bureau de la fabrique à compter du 5 octobre tous les lundis et jeudis de 9 h à 12 h. La Fabrique de Grande-Vallée aura bientôt sa page Facebook.

Nous voulons entendre sonner les cloches de notre église. Nous voulons la réparer. Octobre et novembre sont des mois pour s’acquitter de nos droits et dîmes. Des reçus pour fins d’impôts vous seront remis par Caroline.

Monsieur Claudel A. Minville continue d’ouvrir notre église du côté de l’école le P’tit Bonheur, porte sécuritaire. Merci Claudel pour ton bénévolat. Merci à chacun de vous qui donnez du temps pour sauver notre église.

La population de Grande-Vallée est fière de son église. Elle est l’image de son village. Ferons-nous ce qui est nécessaire pour conserver ce joyau patrimonial? Selon madame Jeannine Fournier, on est en train de sauver Notre-Dame-de-Paris, on doit être capable de sauver Notre-Dame de la mer et des montagnes à nous.

À suivre.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*