Votre point de service Alzheimer de l’Estran

Dans No 08 - Octobre 2019. par

En cette journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, le comité organisateur et la famille de monsieur Denis Fournier, porte-parole de la 14ième édition ont lancé officiellement samedi le 21 septembre, la marche Alzheimer du 30 mai 2020, en Estran. Plus de 125 personnes du secteur étaient réunis sous le thème « Unis pour la mémoire », en présence du directeur général de la SAGÎM, monsieur Bernard Babin.
Dans une ambiance festive, Anne et Jean-Maurice ont animé en musique toute la soirée et ce, gratuitement pour la cause. Merci pour cette grande générosité ! De plus, Julie-Alice Ratté et Caroline Brousseau nous ont interprété quelques chansons spécialement choisies pour l’occasion. Merci pour ces moments mémorables.
Merci à messieurs Noël Richard et Noël-Marie Clavet, maires des municipalités de Grande-Vallée et Petite-Vallée d’avoir répondu à notre invitation de façon remarquable en collaborant financièrement à notre levée de fonds et en acceptant d’être marcheur élite. Merci également aux conseillers municipaux pour leur soutien financier qui nous a vraiment touchés.
Les revenus de cette soirée s’élèvent donc à 5 122.25$ incluant les repas, le bar, les dons et le moitié-moitié gagné par madame Mariette Bernatchez qui sans hésiter, a versé sa part à notre point de service. Merci sincèrement!
Une nouveauté cette année:mMadame Ludivine Denis, présidente du Club des 50+ de Sainte-Madeleine-de-la -Rivière Madeleine, porte-parole de la 13ième édition a passé le flambeau à la famille de monsieur Denis Fournier en remettant le bâton du pèlerin. Quel beau moment symbolique!
Pour réussir en totalité un évènement comme celui-là, il nous faut des collaborateurs, des donateurs et des bénévoles dynamiques, remplis de don de soi, d’amour et de respect. Vous avez toute mon admiration et ma confiance pour la suite des choses.
Message de sensibilisation et d’espoir livré par madame Marie-France Lemieux, membre de notre digne famille porte-parole de monsieur Denis Fournier.
Bonsoir,
Mon mari a reçu son diagnostic Alzheimer de modéré à sévère il y a environ 4 ans. Il est maintenant à Mgr Ross depuis 8 mois.
Depuis plusieurs années, 5 à 6 ans, nous nous doutions qu’il avait des problèmes cognitifs. Il changeait de comportements : pertes d’objets, demandait l’heure, la journée et cela plusieurs fois en 24 heures. Si je recule dans le temps, en 2013 lors du décès de sa mère, c’était déjà commencé.
On ne connaissait rien de la maladie. Personne près de nous n’en avait souffert avant. Au début, j’essayais de tout faire seule, du meilleur de mes connaissances. J’ai eu beaucoup de difficulté à demander et accepter l’aide que ce soit auprès de mes enfants, de la travailleuse sociale ou de la SAGÎM. La SAGÎM étant la Société Alzheimer de la Gaspésie et des Îles. Nous sommes chanceux qu’en Estran nous ayons une intervenante.
Madame Anne Minville m’a approchée à plusieurs reprises pour me parler de tout ce qui existait pour alléger un peu ma tâche et pour mieux m’outiller.
En février 2017, j’ai finalement accepté quelques heures à domicile. À partir de là, j’ai compris à quel point cette aide pouvait m’être profitable : que ce soit pour de l’entretien ménager, faire à manger ou simplement avoir quelqu’un avec qui parler ou me confier.
Ce qu’on a trouvé difficile, mes enfants et moi, entre- autre, c’est que les gens en général sont mal à l’aise avec cette maladie. Avec les années, certains membres de la famille proche et les amies ont commencé à moins venir à la maison, ne sachant pas comment réagir face à mon mari et à ses comportements changeants.
Mes enfants et moi, avons assisté à des conférences organisées par la SAGÎM. Cela nous a permis de démystifier cette maladie. On a droit à plusieurs ressources pour bien nous accompagner au fil du temps. Même lors des démarches pour le transfert de Denis, une intervenante de la SAGÎM, madame Marie-Berthe Bélanger était avec nous au CLSC pour nous épauler.
C’est important de nommer cette maladie et de la faire connaître. Il ne faut pas avoir honte de dire aux gens qu’un de nos proches en est atteint. Au contraire, cela pourrait être plus facilitant : par exemple, Denis partait marcher sans me le dire. Le téléphone sonne et un voisin appelle pour me dire que mon mari se promène seul et semble désorienté. D’où l’importance d’informer les gens du village. Merci !
Ne vous gênez pas pour demander de l’aide pour du support et de l’écoute. Il y a des gens sur place pour bien nous outiller. C’est important de bien vous entourer car l’aidant naturel s’épuise et ne peut plus prendre soin du malade.
Je vous remercie de votre présence. Je vois dans la salle des connaissances et compagnons de travail de mon époux qui a travaillé à Murdochville. Soyons là pour eux, cette vilaine maladie nous guette tous.
Bonne fin de soirée !
Kiosques de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer chez Familiprix de Grande-Vallée et Uniprix de Murdochville
Je ne peux passer sous silence le professionnalisme de madame Nancy Lemieux, propriétaire de la pharmacie Familiprix de Grande-Vallée de m’avoir accueillie pour sensibiliser la population de l’Estran à la maladie d’Alzheimer et aux services offerts par le point de service et ce, conjointement avec Marcel Bélanger, intervenant pour les services du CAB. Un Merci chaleureux aux employés-es de Familiprix pour leur complicité. Nous étions unis en Famille pour la mémoire. Toutes nos félicitations !
Merci également aux employées de la pharmacie Uniprix de Murdochville pour leur accueil chaleureux et leur dévouement à la cause. Nous étions également Unis pour la mémoire, le 26 septembre dernier. Toutes mes félicitations !
Je suis disponible en tout temps pour répondre à vos questionnements. N’hésitez pas à me rejoindre sur mon cellulaire et ou en laissant un message au bureau.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*