C’est ma foi vrai !

Dans No 04 - Juin 2019. par

Alléluia !
Le mot Alléluia vous connaissez ? Nous l’entendons fréquemment durant les célébrations religieuses. Ce mot hébreu vient du verbe hillel qui veut dire louer et du suffixe iah qui est une abréviation de Yahvé. Alléluia se traduit habituellement par louer le Seigneur, mais aussi par adorer le Seigneur, célébrer le Seigneur ou confesser le Seigneur. En hébreu c’est halelou-iah et en grec : hallelouïa.
L’acclamation alléluia est fréquente dans les psaumes. À l’occasion, elle introduit la prière au début du psaume, d’autres fois on la retrouve à la fin pour la conclure. Elle exprime toujours un sentiment de joie vers le Seigneur.
L’Apocalypse est le seul endroit où l’on retrouve alléluia dans le Nouveau Testament. Au chapitre 19, les élus célèbrent Dieu et la venue de son règne par l’acclamation de l’alléluia. (Ap 19,1-6)
Alléluia est un des cinq mots hébreu/araméen qui n’ont pas été traduits puisqu’ils appartenaient à la liturgie des premiers chrétiens. Les autres sont abba, amen, hosanna et maranatha. La liturgie chrétienne utilise abondamment l’alléluia. Par exemple, c’est en chantant alléluia qu’on acclame la lecture de l’évangile. La joie de l’alléluia exprime bien celle de la bonne nouvelle de la résurrection de Jésus-Christ.
Tiré du site Interbible

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*