C’est ma foi vrai !

Dans No 10 - Décembre 2018. par

Pendant un certain temps, nous avions l’habitude de répondre aux prières par « ainsi soit-il ! ». Cette façon de le traduire, ne rendait pas compte des divers sens de l’amen hébreu. Aujourd’hui, nous répondons davantage « amen ! ». Ce mot se retrouve environ 130 fois dans la Bible. Quand nous répondons ainsi, que voulons-nous dire ? Qu’est-ce que ce mot veut dire au départ ? En hébreu, âmén, du verbe âman signifie porter solidement. En grec, il s’écrit amèn. Dans sa langue d’origine, « amen » porte l’idée de la solidité, de la vérité et de la fidélité. Par conséquent, lorsque nous répondons « amen », c’est répondre que ce qui vient d’être dit, c’est vrai, c’est du solide.

Répondre « amen », c’est marquer notre adhésion à une bénédiction, une malédiction ou une autre déclaration solennelle. C’est devenu une expression liturgique. Dans l’Ancien Testament, la foule répondait à une prière d’action de grâce, de cette façon pour que la prière devienne la sienne. Ce mot se retrouve également dans les psaumes à plusieurs reprises.

Jésus, dans les évangiles, introduit ses paroles par « amen ». On retrouve parfois dans l’évangile de Jean, un double « amen ». « Amen, amen, je vous le dis… » (Jn 1, 51) C’est une façon très particulière de prendre la parole que l’on ne retrouve pas dans d’autres textes de l’époque.

Dans les célébrations dominicales, le prêtre nous invite plusieurs fois par les prières qu’il prononce, à répondre par un « amen » ; le signe de la croix au début de la célébration qui se termine par un « amen », les prières d’ouverture et de bénédiction finale, en sont quelques exemples. Lorsque le prêtre prononce seul à la fin de la prière eucharistique, juste avant le Notre Père, ce qu’on appelle la doxologie finale : « Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu le Père tout puissant, dans l’unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles. », c’est à nous le peuple de répondre : « Amen ! ».

Alors, la prochaine fois que vous répondrez « amen » à une prière, assurez-vous d’être d’accord avec ce qui a été dit, puisque vous déclarez que c’est vrai et solide.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article