• jardins2.jpg?fit=1536%2C1024
  • jardin.jpg?fit=600%2C400
  • jardins4.jpg?fit=600%2C400
  • jardins3.jpg?fit=600%2C400

Jardin communautaire “Les couleurs de la terre”

Dans No 8 - Octobre 2018. par

Le 22 septembre dernier se tenait la fête des récoltes au jardin communautaire de Cloridorme. Comme celui-ci en était à se première année, nous avons aussi profité de cette occasion pour en faire l’inauguration avec la légendaire coupe du ruban.

L’idée d’avoir un jardin communautaire germait dans ma tête depuis 1 an déjà, lorsque j’ai assisté à ma première rencontre du comité local Estran comme conseillère de mon village. J’avais déjà discuté avec quelques personnes qui étaient aussi intéressées par le projet. Donc, suite à cette rencontre, un premier contact fut fait avec la responsable de la MRC. En mars dernier, un forum économique se tenait à Cloridorme. La table à laquelle je participais et travaillais avec d’autres personnes était celle reliée au volet communautaire. Le projet avec le plus de potentiel qui sortit de mon groupe de travail fut la réalisation d’un jardin communautaire. Une rencontre avec madame Marie-Josée Nadeau donna suite à une invitation qui fut lancée pour connaître l’intérêt de la population. Nous n’étions pas très nombreux pour cette première année, mais nous étions emballées et nous avons décidé d’aller de l’avant avec le projet.

Les premiers travaux furent réalisés sous forme de corvée le 16 juin pour préparer la terre. Le terrain choisi est celui de l’ancien terrain de base-ball qui ne servait plus depuis plusieurs années déjà. Comme nous savions que l’emplacement choisi était l’ancien lit de la rivière, il constituait une place de choix pour la culture. Ce fut un travail ardu pour une quinzaine de personnes vraiment motivées à réaliser le projet. Après beaucoup de fous rires et de questionnements, nous sommes passés du rotoculteur à la charrue, en utilisant pour la tirer un VTT et un tracteur. Soit dit en passant, la charrue utilisée était celle de l’arrière-arrière-grand-père de deux participantes, un dénommé monsieur Israël Côté. Elles l’ont d’ailleurs utilisée ! Quelle fierté de penser que cet outil de nos ancêtres qui a plus de 100 ans nous a aidés dans la réalisation de notre projet ! Les deux semaines suivantes ont aussi servi à finaliser la préparation des terrains, amender avec engrais naturel (fumier de moutons) et enrichir la terre. Tous novices, les semis nous ont causé quelques maux de tête. Et que dire de nos amies les corneilles qui se sont fait un réel plaisir a tout déterré ! Comme nous pensions que nous étions tard pour semer, nous avions décidé de partir quelques légumes dans des petits contenants biodégradables à la maison quelques semaines avant que le jardin ne soit prêt à planter. Vous auriez dû voir le carnage au lendemain de la mise en terre. Des petits contenants bruns partout à l’extérieur de la terre. Celle-là on ne l’oubliera pas !

Pour nous aider et nous conseiller, nous avons eu recours à madame Marie-Josée Nadeau de la MRC et son employé. Elles nous ont donné un fort coup de main.

Voilà donc la constitution du jardin : 5 jardins communautaires de 12 pieds par 12 pieds et 1 grand terrain équivalent à 2,5 jardins dans lequel nous avons planté des pommes de terre et qui lui était collectif. Nous avions aussi planté des citrouilles et des pois à d’autres endroits sur le terrain.

Ensuite, l’attente… Tous les soirs ou presque, à regarder et espérer que ça pousse. Enfin les premières pousses ! Nous sommes heureux ! On prend des photos et on compare nos jardins. Qui aura le plus beau ? Grâce aux employés municipaux, nous avons pu avoir de l’eau à proximité pour l’arrosage, ce qui a favorisé grandement nos récoltes, car, comme vous le savez tous, il n’a pas plu cet été. En attendant que ça pousse, on décide d’égayer un peu l’endroit. Stéphanie Côté avec l’aide de Mélanie Côté ont décoré les clôtures le long des jardins et tous ensemble, nous avons peint les bâtiments en place avec des couleurs vives. De toute beauté ! De là nous est venue l’idée de son nom.

Pendant tout l’été, nous avons développé une belle complicité, nous avons beaucoup ri et aussi travaillé. Ce fut une expérience de coopération, de collaboration et d’entraide. Un très bel exemple de travail intergénérationnel, puisque les participants avaient entre 7 ans et 68 ans. Nous avons aussi, pour certains, commencé le compostage. Nous avions mis à la disposition des participants qui le voulaient, des bacs pour disposer des matières organiques de la maison et nous nous servirons de ce compost pour enrichir la terre l’an prochain.

Donc, lors de cette fameuse journée de la fête des récoltes, nous avons procédé à la récolte des légumes de nos jardins. Ce fut une superbe journée, quoique très venteuse, ce qui a empêché quelques activités. Une très belle récolte fut faite et croyez-le ou non un navet de 6 livres et 8 onces fut récolté. De belles pommes de terre, des choux, des laitues, des concombres, des oignons, des petits pois, des radis, des betteraves et des carottes avec des formes assez extravagantes, furent aussi recueillies.

Pour tous les participants, c’est mission accomplie. Nous sommes tous fiers de notre expérience et planifions déjà nos jardins pour l’an prochain. Beaucoup de nouvelles choses vous attendent pour les années à venir et nous vous invitons à vous joindre à nous!.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article