Mot du président

Dans No 6 - Août 2018. par

Le temps du retour à l’école a sonné pour les collèges et les universités. Celui du primaire et du secondaire approche aussi pour les plus jeunes. Il est important de se rappeler que l’instruction ou l’éducation scolaire est un bien inestimable et ouvre une porte sur le monde. Francis Bacon, scientifique et philosophe anglais qui a vécu fin 16e siècle et début 17e, écrivit : « Nam et ipsa scienta potestas est » ce qui signifie « Car le savoir lui-même est pouvoir. » souvent paraphrasé par Scienta potentia est, « Savoir c’est pouvoir. »

La connaissance est un outil qui rend l’être humain capable de belles et grandes choses. Francis Bacon, l’un des pionniers de la pensée scientifique moderne, l’avait bien compris et cela demeure vrai, peu importe le degré de connaissance que nous possédons. Sachons en faire profiter ceux qui nous entourent et bon retour scolaire à tous et toutes, tant enseignants que jeunes.

Dans un autre registre d’information, le Journal Le Phare est heureux de s’associer au lancement du recueil de nouvelles de madame Nicole Lacroix Thibault. Elle a résidé à Pointe-à-la-Frégate pendant plusieurs années et a participé au conseil d’administration du Journal. Pendant son séjour dans notre secteur, elle a rédigé sa chronique « Gens de terre, Gens de mer » où elle nous fit partager ses observations et ses réflexions sur la vie des gens qu’elle y côtoya. Madame Lacroix Thibault lancera son recueil « Gens de parlure accoudés au Vent d’Est » le jeudi 30 août 2018 à 19 heures à l’Hôtel de Ville de Cloridorme. Les résidents du secteur de Manche-d’Épée à Saint-Yvon sont cordialement invités au lancement officiel ainsi que toutes les personnes intéressées par la lecture.

Une deuxième présentation de son recueil aura lieu à Petite-Vallée le samedi 1er septembre à 17 heures au chapiteau de la Vieille Forge, dans le cadre du 160e de la municipalité de l’endroit et du 45e du Club des 50 +. Finalement, une troisième présentation se déroulera à la bibliothèque Esdras-Minville de Grande-Vallée, le mardi 4 septembre à 13 heures pour ceux et celles qui n’auraient pu participer aux autres rencontres. Il sera possible de se procurer son recueil sur place lors de ces trois présentations.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article