Bilan de la 36e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée

Dans Juillet 2018. par

Au moment même où les premiers rayons du soleil s’élevaient sur la mer, les derniers festivaliers quittaient le site du Chapiteau de la Vieille Forge, théâtre temporaire érigé en quelques semaines pour accueillir les amoureux de la musique et tous les membres de la grande famille du Festival en chanson. L’heure est au bilan pour les artisans de l’événement gaspésien qui ont certainement vécu la plus intense et la plus forte en émotions de toutes leurs éditions.

LES TEMPS FORTS

Cette grande semaine entièrement dédiée à la chanson a été jalonnée de plusieurs temps forts, à commencer par un démarrage en fanfare avec la Petite École de la chanson. Les 300 enfants du pays ont rendu un hommage vibrant aux deux incroyables passeurs de la reconstruction, Marie-Pierre Arthur et Louis-Jean Cormier.

Comme un refrain, chaque soir à 20 heures, tantôt du côté de Grande-Vallée, tantôt au chapiteau de la Vieille Forge, des artistes plus talentueux les uns que les autres ont donné le meilleur d’eux même pour un public toujours plus nombreux et passionné. Klô Pelgag, Philippe Brach, Yann Perreau, Jean-Pierre Ferland, les artistes du concept Une fois six et beaucoup d’autres se sont passé le flambeau chaque jour du Festival.

Les après-midi ont aussi eu leurs moments de gloire, avec une assistance record pour cette série de spectacles. Ces instants tendres et intimes ont réuni à Petite-Vallée des amoureux de la musique, de ses textes et de la langue française. Et lorsque la nuit a repris ses quartiers en Gaspésie, l’ambiance devenait plus électrique. Les artistes dont Galaxie, Hubert Lenoir ou Dany Placard ont déchaîné la foule. Comme une parenthèse, la journée de chanson traditionnelle a réuni toutes les générations de Gaspésiens. Ils ont dansé main dans la main et ont chanté plus fort que la mer, et surtout, plus fort que le vent.

LA RELÈVE AUTEURE-COMPOSITRICE-INTERPRÈTE À L’HONNEUR

Fidèle à sa mission d’accompagnement de la relève, le Festival a placé sous les projecteurs une sélection d’auteurs-compositeurs-interprètes émergents avec la « Destination Chanson Fleuve ». Les chansonneurs Adélys, Jeanne Côté, Pierre-Hervé Goulet, Alicia Deschênes, Nicolas Gémus, Émilie Landry, Maxime Auguste et Marion Cousineau ont pris part à cette aventure présentée par La Fabrique culturelle.

Prix et bourses

  • Prix du Vieux Bureau de poste de Lévis : Alicia Deschênes
  • Prix de la Tournée Découverte : Marion Cousineau
  • Prix Belle et Bum Télé-Québec : Pierre-Hervé Goulet
  • Prix Audace Desjardins : Jeanne Côté
  • Prix UDA pour le charisme et la présence sur scène : Marion Cousineau
  • Prix Chanson primée SOCAN : Pierre-Hervé Goulet, pour What a man’s gotta do
  • Prix Chanson canon Sirius XM : Pierre-Hervé Goulet, pour Doobie
  • Prix Québecor pour l’utilisation de la langue française : Nicolas Gémus
  • Prix Guitare Boucher : Maxime Auguste
  • Prix ROSEQ : Pierre-Hervé Goulet
  • Prix du Train Théâtre de Portes-lès-Valence (France) : Pierre-Hervé Goulet
  • Prix du public Hydro-Québec : Marion Cousineau
  • Prix pistage radio Nat Corbeil : Nicolas Gémus
  • Prix Pauline-Julien du CALQ : Nicolas Gémus
  • Prix Enregistrement studio Sirius XM : Pierre-Hervé Goulet

EN QUELQUES CHIFFRES

Cette année, les villages de l’Estran auront vu défiler 15 000 visiteurs au cours des 10 jours de l’événement. Au total, quelque 10 000 billets ont été émis, ce qui fait de cette édition 2018 la deuxième plus fréquentée de l’histoire du Festival en termes d’achalandage.

L’événement permet l’embauche de 60 employés. 300 bénévoles sont mobilisés pour compléter l’équipe. Le Festival génère 2,5 M$ de retombées économiques sur le milieu et dispose d’un budget d’un peu plus d’un million de dollars.

Encore une fois, l’événement aura su générer des milliers de rencontres humaines et artistiques plus touchantes les unes que les autres, qui savent parfois changer les vies. Au final, c’est ce qui compte ; c’est la mission du Festival en chanson.

Ct photo : Photos presse-Festival en chanson

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article