Commémoration : 75e anniversaire Bataille du St-Laurent

Dans No 07 - Septembre 2017. par

Il y a maintenant 75 ans, Hitler et l’Axe envoyaient des sous-marins U-Boot dans l’Atlantique et dans le Saint-Laurent afin d’anéantir l’effort de soutien que les Canadiens, les Québécois et les Gaspésiens produisaient envers les alliés. Plusieurs navires ont été torpillés dans la région. Plusieurs pêcheurs ont été apeurés par la présence de ces U-boot. Plusieurs citoyens ont dû subir les contrecoups des mesures qui ont dû être prises pour ne pas être repérés par les sous-marins ou par les espions allemands.

La bataille du Saint-Laurent est une période de notre histoire souvent occultée, souvent oubliée, car l’essentiel de la 2e Guerre mondiale se passait de l’autre côté de l’Atlantique. Mais ici aussi, la guerre a frappé. Une guerre surtout navale. Une guerre contre l’approvisionnement des troupes alliées. Une guerre contre nous, le très pacifique peuple gaspésien.

À Cap-Chat, à Grande-Vallée, à St-Yvon, de L’Anse-à-Valleau jusqu’à Cap-des-Rosiers, les U-boot ont fait leur œuvre de destruction et ont instauré un climat de crainte au sein de la population civile qui ne demandait qu’à vivre paisiblement. Tamisage des lumières, couvre-feu, etc. Des vestiges témoignent encore de ce passé, comme l’épave du SS Frederika-Lensen dans l’anse de Grande-Vallée, la torpille qui a explosé sur un cap à St-Yvon en fracassant les fenêtres des maisons, et ici, à Gaspé, les vestiges sont très nombreux et souvent méconnus.

Gaspé était, et elle l’est toujours, un emplacement stratégique. Port de mer en eaux profondes, abrité naturellement, situé au confluent du fleuve et du golfe Saint-Laurent. Gaspé, pôle de population, pôle économique, pôle de services. Gaspé, avec sa batterie militaire. Gaspé, lieu de convergence et départ de navires marchands. Gaspé, c’est une ville stratégique ; et Gaspé, c’était une ville que les Allemands voulaient prendre.

L’ingéniosité gaspésienne a donc été mise en œuvre. Un filet anti-sous-marin entre la pointe de Sandy Beach et celle de Penouille. Trois imposants forts : Fort-Prével, Fort-Péninsule et Fort-Haldimand. Un imposant port militaire et une base navale d’une importance capitale, dont des vestiges sont toujours visibles à Sandy Beach.

Aujourd’hui, 75 ans plus tard, le Saint-Laurent se souvient ; la Gaspésie se souvient ; Gaspé se souvient. Pour moi, il est important de profiter de ce moment privilégié pour prendre un temps d’arrêt afin de se souvenir de ces événements et de rendre hommage aux hommes et aux femmes qui ont consacré leurs efforts, leurs énergies et souvent leurs vies à la sauvegarde de nos valeurs de paix et de liberté qui guident nos chemins et notre coin de pays.

En terminant, je remercie chaleureusement monsieur Fabien Sinnett pour 3 choses particulières ce matin. D’abord, d’avoir consacré toutes ces années à la réalisation de ce site : Berceau du Canada, qui incluait un volet commémoratif de la Bataille du Saint-Laurent. Ensuite, pour l’organisation de cet événement commémoratif, avec Laurie et toute l’équipe du Berceau du Canada. Et finalement, Fabien, permets-moi de te remercier de m’avoir enseigné, souvent bien involontairement, la riche histoire de Gaspé ; tout comme toi, je partage cet amour et cette passion pour l’histoire, mais cette passion, elle doit provenir de gens qui ont vécu l’histoire, qui s’en sont abreuvés, et qui ont l’art de la transmettre à ceux qui veulent toujours en apprendre davantage sur leur passé ; puisque c’est en étant garant du passé que nous bâtirons un avenir meilleur.

Merci, Fabien, merci à tous, et bonnes commémorations!.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article