Mot du président

Dans No 06 - Août 2017. par

Il y a 25 ans…

Vous rappelez-vous où vous étiez, il y a 25 ans ? Où ce que vous faisiez ? Bonne question, n’est-ce pas ? Se poser ces questions demande de prendre du recul, beaucoup de recul. Votre Journal communautaire se pose les mêmes questions. Mais plus important encore, il se pose la question : « Où serons-nous dans 25 ans ? Existerons-nous encore ? Sous quelle forme ? Qui fera partie du conseil d’administration ? »

Vous me diriez sûrement : « Il pense un peu loin ! » Et vous auriez raison. Un sage dont je ne me rappelle plus le nom disait un peu en ces termes : « Le temps est interrelié. L’avenir se bâtit aujourd’hui avec les matériaux d’hier. » Cela donne à réfléchir et nous pousse à agir, autrement nous risquons de manquer le bateau.

Votre Journal souligne cette année, ses 25 années d’existence. Qui l’aurait cru en 1992 lorsque le Journal renaissait sous une « autre vision » ? Des gens ont cru en ce projet et des gens y croient encore. Il existe cependant des incontournables. Cela ne peut se faire tout seul et sans soutien financier. Le bénévolat à temps plein n’est plus du bénévolat. Il est nécessaire d’avoir des ressources permanentes afin d’assurer à la population des services et ces mêmes services permettent de garder en vie ces ressources par les entrées financières qu’ils génèrent.

Le comité de relance mis sur pied en juin dernier travaille sur la survie du Journal. Je dis bien « survie », car rien n’est jamais acquis définitivement. Il est nécessaire de constamment s’assurer du plein fonctionnement du Journal et cela demande des énergies. Nous cherchons des solutions.

Par le biais d’un projet étudiant EMPLOIS D’ÉTÉ CANADA (EÉC), nous avons eu la chance d’avoir parmi nous, Laurie Lachance. Elle a su, au cours des semaines passées au sein de notre journal communautaire, apporter et mettre son savoir-faire au service du journal. Le conseil d’administration et moi-même te remercions pour la qualité de ton travail et la vigueur que tu y as mise. Bonne chance dans tes études et tous tes projets !

À la prochaine.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article