Vers un troisième mandat consécutif…

Dans Juillet 2017. par

En ce lundi dernier jour de juillet,  Joël Coté lançait sa campagne à la mairie de Ste-Madeleine-de-la Rivière-Madeleine pour un troisième mandat consécutif sous le thème le vent dans les voiles

Voici un brève description des réalisations du dernier conseil municipal: 

Réalisations 2009-2017

1) Mise aux normes de l’eau potable avec la mise en service de la station de traitement et de filtration d’eau potable à Madeleine-Centre. Économie de 150 000$ en obtenant 95% de subvention plutôt que du 80% habituel à cette époque.
2) Achat d’un camion incendie qui a vraisemblablement sauvé notre église des flammes lors du feu de la Résidence René Tremblay, il y a quelques années. Grâce à son système de mousse, nous avons un camion très performant remplaçant notre ancien âgés de 38 ans. Une subvention de 150 000$ du Gouvernement du Québec dans un programme évite un règlement d’emprunt à long terme pour les citoyens..
3) Maître d’œuvre en collaboration avec le MTQ de la reconstruction du mur de soutènement à Manche d’Épée. Un investissement d’environ 70 000$ pour les deux phases en frais de surveillance.
4) Mise sur pied du site-web de la municipalité.
5) Dévoilement d’un nouveau drapeau municipal.
6) On honore le premier maire Narcisse Richard en lui donnant le nom de l’Hôtel de ville. Des travaux majeurs pour refaire les bureaux municipaux à partir de sommes octroyées par Hydro-Québec. Un investissement de 61000$.
7) Organisation de la Fête du centenaire en 2016.
8) Asphaltage de la rue de l’Anse.
9) Acquisition du phare Cap-Madeleine. Restauration à venir en fin d’été.
10) Divers travaux exécutés sur la route du Lac au diable.
11) Travaux pour rafraîchir la piste d’atterrissage de Madeleine-Centre.
12) Installation de caméra sur la rue Lévesque. Un montant de 120 000$ dans le fond réservé carrières et sablières.
13) Sauvegarde d’une partie de terrain bordant le Lac au diable. Cette aire de détente et descente de bateau est très appréciée des visiteurs.
14) La salle du conseil municipal fait peau neuve. Murs, plancher et mobilier.
15) Achat d’un camion de service, d’outils et d’équipements pour permettre aux employés de bien faire leur travail.
16) Rénovations de l’ancienne salle municipale servant d’entrepôt aujourd’hui.
17) Rénovations (fenêtres, toiture) de l’Hôtel de Ville Narcisse Richard.
18) La saine gestion des finances publiques de la municipalité qui nous laisse un héritage d’environ 450 000 dollars en fonds disponibles.
19) Rappelons nous qu’un montant de 60000$/année provenant des redevances éoliennes est affecté au budget pour le service d’eau potable. De cette façon, le citoyen est allégé d’un montant de 300$ par unité. Un exemple de gestion financière en faveur du contribuable.
20) Représentations auprès des instances ministérielles pour les organismes du milieux en appui à leurs projets. Ça fait toute une différence.
21) Télédiffusion de nos séances publiques sur la télévision communautaire et sur le web via Télé-sourire. Un sondage réalisé il y a plusieurs mois dévoile une volonté de 74% des citoyens à garder ce média d’information.

Voici les objectifs de son futur mandat :

Baisse de la taxe foncière. $$$$

Dès le prochain budget, je recommanderai au conseil municipal de baisser la taxe foncière de 0,17/100$ d’évaluation. Pour une propriété de 60 000$, le contribuable verra sa taxe foncière diminuer de 102$. Une diminution de près de 20%. On vient ainsi augmenter le pouvoir d’achat de nos citoyens.

Aider le Comité de développement j’y suis j’y reste, en continuant le projet de Halte historique des trois villages. Un montant de 10000$/année sur 4 ans.
Mettre en valeur le patrimoine des trois villages. D’abord améliorer le terrain du site de la Halte historique de Manche d’Épée, aménager des sites à Madeleine-Centre et Rivière-Madeleine. Ces argents serviront bien sûr de levier pour ces projets. Ces haltes doivent définir notre fierté et celle de nos bâtisseurs. C’est pourquoi, je m’engage également à honorer le premier habitant de Manche d’Épée, monsieur Iréné Pelchat en nommant la Halte historique du Manche d’Épée Iréné Pelchat.

Activer et finaliser deux dossiers de développement économique majeur.

1) Je m’engage à négocier une acquisition des infrastructures portuaires du MPO de manière à assurer une pérennité à la pêche sportive et aux plaisanciers. Cette fois-ci, cette négociation doit se faire sans que la municipalité y injecte un seul sous. Le processus est en marche et la relation avec l’Administration portuaire est excellente.

2) Je m’engage également à faire avancer un dossier qui plafonne depuis quelques années, soit celui de la Seigneurie. Des représentations politiques dès cet automne sont au programme, dont une rencontre avec des fonctionnaires d’Investissement-Québec. Nous voulons préserver nos emplois et en créer d’autres sur ce magnifique territoire.

Rétention de nos aînés en améliorant l’accès à l’habitation et en augmentant la qualité de vie à Sainte-Madeleine de la rivière-Madeleine.

1- Construction d’une résidence pour accueillir les gens du secteurs et nos citoyens qui ne désirent plus s’occuper d’une propriété privée et ce dans les trois ans.

2- Ouverture immédiate à la fin de l’automne d’une salle de loisirs (billard, cartes, salle de conditionnement physique) à l’ancienne salle municipale. Ceci deviendra vite un lieu de rassemblement et une solution sécuritaire pour les personnes qui voudront se garder en forme ou adopter un mode de vie sain et actif. Soulignons que la population vieillit et que sa qualité de vie dépend essentiellement de sa santé. Il est important de noter que ceci est une volonté qui provient directement du milieu. On parle d’une pétition de plus de 50 noms de citoyens.

Stratégie d’amélioration des routes sur le territoire de la municipalité.
Je m’engage à déposer une stratégie qui améliorera nos routes sur notre territoire. À l’intérieur de cette dernière, on y trouvera toutes les routes sur le territoire. Une évaluation de l’état de ces dernières, une priorisation d’intervention ainsi qu’un échéancier pour la réalisation de ces travaux. Une stratégies financière basée sur différents fonds (carrières et sablières, TECQ,) nous permettrons de réaliser le maximum en quatre ans.

 

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article