Un mois de juin occupé malgré la pluie Québec

Dans Juillet 2017. par

De grands incendies de forêt allumés au début juin ont requis l’intervention de pompiers forestiers de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) de toutes les régions.

Bien que le Québec se souvienne surtout des abondantes précipitations reçues ce printemps, la période du 5 au 12 juin a été plus clémente notamment dans l’ouest de la province. Trois brasiers survenus les 5, 6 et 10 juin ont sollicité plus intensément les équipes d’intervention. Deux feux de foudre dans la MRC de la Jamésie ont brûlé à eux seuls 5 450.6 hectares de forêt. Le troisième incendie a été provoqué par la perte de contrôle d’un brûlage de rebuts dans le secteur de Clova et il a touché 630.9 hectares.

La SOPFEU est intervenue sur 60 feux de forêt au cours du mois de juin. De ce nombre, 49 sont de cause humaine et 11 ont été allumés par la foudre. Depuis le début de la saison, 114 feux ont affecté une superficie de 6 329.6 hectares. La moyenne se situe à 308 incendies et 56 156.9 hectares touchés.

Le mois de juillet annonce l’arrivée des vacances pour plusieurs Québécois. Comme les amateurs de plein air sont à l’origine de près du tiers des incendies à ce temps de l’année, la vigilance ne devrait prendre aucun congé.

Feux de camp mal éteints, mégots de cigarette et VTT peuvent tous être à l’origine d’un incendie de forêt. Ciblons principalement les feux laissés pour morts à la suite d’activités récréatives. Un ou deux jours de soleil et de vents suffisent pour qu’ils resurgissent de leurs cendres et déclenchent un incendie. Avant d’allumer, n’oubliez pas ces quelques consignes :

  • Vérifier le danger d’incendie pour votre région. Il est disponible sur les panneaux d’inflammabilité installés sur tout le territoire, sur le site internet et sur l’application mobile de la SOPFEU offerte gratuitement pour Android et iOS;
  • Favoriser un emplacement à l’abri du vent et avoir une source d’eau à proximité pour éviter une éventuelle propagation;
  • Assurer une surveillance constante;
  • Avant de quitter les lieux, bien éteindre le feu. Pour ce faire, il suffit d’arroser et de remuer les cendres jusqu’à ce qu’elles soient bien froide

Afin de vérifier si votre comportement met à risque la forêt, la SOPFEU propose également

un jeu-questionnaire sur sa page Facebook.

www.sopfeu.qc.ca

Print Friendly

Réagissez à cet article