Lettre ouverte au Journal Le Phare

Dans No 02 - Mars 2017. par

Tous les jeudis soir, je dois faire le parcours Cloridorme – Grande-Vallée en automobile. Il m’arrive très souvent de rencontrer des marcheurs. Malheureusement, plusieurs d’entre eux sont vêtus de couleur foncée. Nous les apercevons à la dernière seconde. Il serait très triste que les marcheurs terminent leur randonnée en ambulance ou pire encore à la morgue. Tout cela pourrait être évité si les marcheurs portaient des couleurs voyantes, phosphorescentes ou encore un dossard de chasse ou l’équivalent. Félicitations aux marcheurs, c’est excellent pour le teint et le cardio.

Réagissez à cet article