« Grande-Vallée, fille du St-Laurent » La comédie musicale de Manuel Brault Minville

Dans No 08 - Octobre 2016. par

Ce sont des mots que vous entendrez souvent pendant l’année qui se termine et celle de 2017. Pour souligner le 175e anniversaire de l’installation du premier habitant Alexis Caron et de sa famille à Grande-Vallée en 1842, la FADOQ a pris les devants en me demandant d’écrire en chansons et scènes théâtrales, l’épopée de notre village d’hier à aujourd’hui.

C’est fait, la pièce est vivante, et les chansons aussi. C’est maintenant que la collaboration précieuse de nos clubs sociaux s’imbrique dans le projet : le club Lions fabriquera les décors, les Fermières sont à imaginer et fabriquer les costumes, les Filles d’Isabelle s’apprêtent à accueillir et à accommoder avec nourriture et breuvages les nombreux participants pour les répétitions et les deux spectacles prévus pour les 18 et 19 février 2017. Un autre partenaire important nous appuie. Le village en chanson de Petite-Vallée qui a formé de nombreux collaborateurs côté théâtre et chanson et nous offre des facilités pour la réalisation de ces spectacles. De nombreux commanditaires que nous soulignerons en détails plus tard nous assurent de leur appui financier pour compléter le budget accordé par le ministère de la Famille pour la réalisation de l’œuvre.

En résumé, ce sont 14 chanteurs et chanteuses et une trentaine de comédiens qui célébreront « Grande-Vallée, fille du Saint-Laurent » un endroit magnifique où le fleuve a épousé la forêt. Depuis 175 ans, ce mariage dure et des humains courageux, descendants des premiers arrivants sont encore à l’œuvre pour célébrer sa beauté.

Le producteur (le club FADOQ) a confié la direction artistique de « Grande-Vallée, fille du Saint-Laurent » à Michel Deschamps. J’ai (Manuel Brault Minville) composé les 14 chansons et écrit les textes de la comédie. Jean-Maurice Lebreux a réalisé les arrangements musicaux. Un CD des chansons est en préparation et vous sera offert début décembre. La gestion financière du projet est sous la gouverne de Noël Richard. Tout ça sous la présidence avisée de Solanges R. Côté pour la FADOQ.

Un beau projet, me direz-vous ? Projet qui serait difficilement réalisable sans la collaboration de la municipalité de Grande-Vallée qui contribue en large partie en mettant à notre disposition des locaux pour les répétitions et la salle Clarence Minville pour les représentations du 18 et 19 février 2017.

Et vous, là-dedans ? C’est notre histoire ! C’est votre histoire ! Je ne vous dévoile pas tout de suite la distribution. Je le ferai dans un autre texte ultérieurement. L’affiche est présentement en session de travail. La chanson thème « Fille du Saint-Laurent » sera dévoilée très bientôt. Je vous dévoile le titre du numéro final qui s’intitule « Notre héritage ». C’est là que vous intervenez : je m’adresse à toutes les familles de Grande-Vallée. Grande-Vallée a donné au Québec et au monde ses enfants… Ceux qui sont restés pour assurer la pérennité de nos ancêtres et ont trouvé métiers divers dans le village, mais aussi ceux de vos enfants qui comme Esdras Minville ce sont exilés et exercent maintenant des métiers et des professions de par le monde. Une simple question ? Vous en êtes fiers… Nous voulons son nom, une photo et connaître son métier. Sa photo sera intégrée dans le dernier numéro du spectacle.

Vous faites parvenir par courriel la photo de bonne résolution de votre enfant à : redaction@journallephare.org. Si vous ne possédez pas de photos numérisées, vous pouvez vous rendre au Journal Le phare et Jacques-Noël Minville s’occupera de le faire.

Merci et bienvenue dans l’aventure de « Grande-Vallée, fille du Saint-Laurent » fête ses 175 ans. À suivre….

Réagissez à cet article