IMG_0667

La dame aux chapeaux

Dans No 05 - Juillet 2016. par

« Qui a bonne tête ne manque pas de chapeaux »

Pour décrire la vie publique de Solanges, il est bon de la faire reposer sur un proverbe. Comme madame possède une assez grande collection de chapeaux, ce n’est pas un hasard s’il s’en trouve un pour chaque implication menée dans la vie sociale et communautaire. Pour beaucoup de gens, elle représente un repère. En effet, dans une foule, on pourra la repérer, peu importe le point de vue qu’on occupe. Face à un projet à mettre en branle, elle représente la personne tout indiquée pour sa réalisation éventuelle. Le fait de savoir qu’une personne importante figure dans un rassemblement, cela peut incarner un facteur de motivation dans une collectivité.

Ce n’est pas d’hier que Solanges a commencé à s’investir dans son village. Son rayonnement public a pris racine dans l’enseignement. Là, son dévouement pour les enfants s’échelonna sur une période de plus de trente années.

Comme personne retraitée de l’enseignement et préalablement très engagée dans sa communauté, son implication auprès des enfants continue de s’élargir. Bien sûr que l’école représenta un excellent terrain pour impliquer les enfants dans une foule d’activités. Nous n’avons qu’à penser, par exemple, à la réalisation des projets suivants : elle travailla à l’obtention et à la réalisation d’un bâtiment pour un camp d’été de jour pour les enfants de 5 à 12 ans. Présentement elle en assure la direction.

 Instigatrice d’un projet de jeunes entrepreneurs avec les enfants de l’école primaire (création des tricots de lingettes et la mise en marché).

L’implication de Solanges trouvera aussi sa raison d’être au niveau de la foi chez les enfants. Nous ne sommes pas étonnés de l’apercevoir dans un comité pour l’enseignement religieux sur une base régulière (catéchète bénévole auprès des enfants [enseignement religieux] [animation occasionnelle d’évangiles mimés à l’église].

 Mais ce n’est pas tout, voyons. Elle arbore d’autres chapeaux. Sa réserve est loin d’être épuisée. Voyons voir son action dans la communauté : Filles d’Isabelle du Cercle Notre-Dame des Vallées depuis plusieurs années, régente du Cercle durant deux ans et responsable de diverses activités [fête de l’amour, café de l’amitié, etc.. ].

Elle poussera son dévouement dans les organismes de la paroisse. Différents clubs sociaux requièrent sa disponibilité pour animer tel ou tel évènement qu’on veut mettre en relief pour assurer la promotion. Ainsi, on pourra la voir emprunter une extrémité de l’avant-scène et réclamer l’attention du public pour animer.

Étonnés, nous aurions le goût de déclarer : ouf ! ça va faire là, les chapeaux. Oh ! non, nous risquons de nous y méprendre, Solanges possède une bonne provision de couvre-chefs. A-t-elle prévu tout cet approvisionnement en vue des rôles à jouer dans la société ou si c’est tout simplement par un concours de circonstances qu’elle se couvre la tête différemment ? Pour répondre à cette question, peut-être faudrait-il l’interroger à ce sujet à l’émission hebdomadaire qu’elle anime à la télé communautaire : « Solanges reçoit » elle sait toujours joindre l’utile à l’agréable.

 Très engagée dans sa communauté, Solanges ne pouvait pas faire autrement qu’aller arpenter les aires solitaires des personnes âgées. Alors, elle acceptera de poser les pieds dans le Club Fadoq de Grande-Vallée et de surcroît d’accéder à la présidence. Elle aura toute latitude pour briser la solitude des personnes qui requièrent de l’animation et qui veulent donner du sens à leur vie.
Où trouve-t-elle son énergie pour s’impliquer ainsi ? Pour réaliser toutes ces aspirations en offrant sa disponibilité et son temps ? C’est qu’elle est animée d’une force intérieure qui a toute l’apparence et l’authenticité de l’amour. Cette propension à s’investir auprès des gens et de la communauté fait partie du patrimoine éclectique et étonnant de Solanges. Elle porte en elle une flamme et une motivation qui contribue à faire rayonner le soleil dans le cœur des gens.

Réagissez à cet article