« Le Grand Jour » au P’tit-Bonheur…

Dans No 04 - Juin 2016. par

La fin de semaine dernière, 24 élèves de l’école du P’tit-Bonheur de Grande-Vallée ont foulé les planches du Théâtre de la Vieille Forge afin de présenter leurs talents. Comédiens, danseurs, techniciens, ils nous ont montré leur savoir-faire. Ce fut une première expérience pour la plupart des élèves et ils ont su nous épater.

« Le Grand Jour » est une pièce qui a été écrite par madame Thérèse Quinton. L’histoire se déroulait dans le village de Luneville avec madame La Grande Surprise qui a distribué toutes sortes de talents. Chaque villageois réclamait les talents les plus éclatants : danseur, chanteur, homme le plus riche, le plus fort, pâtissier…. Madame, la Grande Surprise leur a appris qu’il n’y avait pas de petits talents et que chacun d’eux était important.

Cette pièce a été adaptée et mise en scène par madame Annie Lebreux. Un travail exceptionnel a été fait et cela a demandé des heures de pratique. Elle a su bien s’entourer afin de mener à terme ce beau projet qui fut initié par monsieur Stéphane Lebreux et madame Céline Arcouet. « Le Grand Jour » a été rendu possible grâce au précieux support du Village en chanson, du Fonds Dan-Gaudreau, à la collaboration de l’équipe-école du P’tit-Bonheur, au Marché Omni et à l’implication de plusieurs bénévoles.

Voici les élèves qui ont su nous charmer et qui méritent d’être mentionnés, car ils se sont investis avec leurs talents respectifs : Laurier Brousseau, Benjamin Cyr, Lilyrose Lemieux, Tristan-Xavier Côté, Magalie Coulombe, Émilie Brousseau, Flavie Lebreux, Émy Richard, Sarah-Maude Richard, Ève Brousseau, Ann-Sophie Côté (Francis), Juliette Côté, Ann-Sophie Côté (Jean-Philippe), Coralie Lebreux, Cathy Minville, Alexandre Guérin, Antoine Gallant, Évelyne Lebreux, Vincent Côté, Maëlle Comazzi, Molly Lemieux, Emmanuel Guérin, Louis-Félix Ross et Gabriel Minville.
L’école tient à remercier toutes les personnes qui ont cru en ce projet et qui se sont impliquées de quelque manière que ce soit.

Crédit photos : André Bujold

Réagissez à cet article