Réflexion

Dans No 03 - Avril-Mai 2016. par

« Ne vous opposez pas à celui qui est méchant; mais qui te gifle sur la joue droite, tourne aussi vers lui l’autre joue. » — Matthieu 5:39.

Cette parole signifie donc de toute évidence que, si un individu cherche par une claque, ou par une remarque mordante, à en entraîner un autre dans un affrontement, celui-ci ne devrait pas rendre la pareille. Bien plus tôt, il devrait tout faire pour que l’engrenage consistant à rendre le mal pour le mal ne s’enclenche pas.

Par ce genre d’action, on freine l’élan du « œil pour œil, dent pour dent ». On met celui qui tente à faire du mal face à face avec lui-même, on le fait se confronter en refusant d’embarquer dans son jeu de manipulation et de pouvoir. C’est à nous de l’aider en donnant de nous-mêmes, en l’aimant malgré le mal qu’il peut exprimer à travers ses actions ou paroles.

De plus, rien ne sert de le mettre à l’écart non plus. Est un être en besoin, un être qui tente à faire du mal aux autres. Apprenons à le comprendre au lieu de le juger, car nous savons tous qu’en jugeant on ne corrige pas, on amplifie l’état négatif de la situation et de plus, qui sommes-nous pour juger les autres. Il ne faut plus embarquer dans ce bateau, en quelque sorte.

Chacun vit avec ce qu’il a compris de sa propre expérience. Et en le comprenant, on peut très bien aider à corriger la faille, la défaillance en son être qui fait de lui une personne utilisant le négatif comme arme pour se donner du pouvoir face aux autres et face à lui-même.

Nul ne peut rester insensible devant la remontée de sentiments négatifs ressentis en soi. La preuve, nous lorsque l’on fait quelque chose de mal si minime soit-il, comment en soi, on se sent mal ? C’est parfois atroce, alors imaginons celui qui a fait beaucoup, mais beaucoup de mal autour de lui, comment peut-il se sentir tout au fond de lui ?

Un être qui souffre est un être en besoin. Alors, aidons-le à alléger ses souffrances. Ainsi en comprenant mieux l’impact de son geste, en trouvant d’où cela peut venir, il devient plus facile de mieux vivre le futur

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article