AGA_JLP

Rapport annuel 2015 du président

Dans No 03 - Avril-Mai 2016. par

MICHEL
Il me fait plaisir, au nom du conseil d’administration, de vous présenter notre rapport d’activités 2015. Vous savez tous que notre mission première est de publier un journal pour transmettre de l’information aux citoyens concernant le territoire de l’Estran et ses activités et de partager l’opinion de ses résidents. Ce journal, vous le connaissez sous l’appellation de « Journal Le Phare – L’Autre Vision ».

Mais saviez-vous que le Journal communautaire Le Phare, c’est bien plus qu’un simple organisme à but non lucratif qui publie votre journal local. C’est aussi une entreprise de services de proximité qui contribue, par son offre élargie de services, au développement social et économique du secteur l’Estran.

Nous vous offrons :

  • un service complet d’impression : photocopies couleurs et noir et blanc, infographie, affiches publicitaires, variété de cartes (d’affaire, de membre, postales, de vœux ou de Noël, etc.), billets de tirage, calendriers personnalisés, boudinage, plastification de documents, reproduction de photographies anciennes, impression à chaud de photos sur tasse et chandail, et encore plus.
  • un centre d’accès communautaire à Internet (CACI-ESTRAN) où vous pouvez bénéficier d’une formation pour améliorer vos connaissances de base en informatique ou sur l’utilisation d’un ordinateur, tablette ou Ipad, l’accès à vos courriels et la navigation sur le net.
  • la présence d’une agente de Service Canada le deuxième mardi de chaque mois afin de vous faciliter l’accessibilité à certains services du gouvernement fédéral. Ce service sera maintenu à Grande-Vallée pourvu que la population de l’Estran l’utilise régulièrement.
  • un accompagnement personnalisé pour la conception et l’hébergement de votre site internet.
  • les services d’un photographe aguerri pour couvrir votre événement ou toute autre activité.

Nos réalisations
L’équipe actuelle du Journal, c’est notre incontournable coordonnateur, appuyé par quelques bénévoles au conseil d’administration et au comité de correction. Avouons que c’est une bien petite équipe qui réussit tout de même à vous livrer votre journal local et à vous offrir une gamme variée de produits et de services.

Entre autres, en 2015 :

  • nous avions 118 membres réguliers et 34 Ami(e)s du Journal comparativement à 145 et 34 l’année précédente.
  • le journal a paru à dix reprises, avec une moyenne de 28 pages par parution. Il a été distribué gratuitement en 1300 exemplaires dans tous les foyers de l’Estran. Si nous pouvons vous livrer un journal de qualité avec un contenu nettement amélioré et varié, c’est grâce à la contribution de généreux collaborateurs qui nous alimentent de nouvelles, d’articles ou de chroniques. Cette année, 25 citoyens ont soumis un texte pour publication et 36 organismes ont partagé leurs nouvelles et autres informations, comparativement à 27 et 44 l’an passé.
  • nous vous avons distribué gratuitement, pour une onzième année consécutive, l’édition 2015 de l’annuaire téléphonique du secteur l’Estran. Sa production fut rendue possible grâce à l’appui financier reçu de trois commanditaires majeurs (le ministre Jean D’Amours, la caisse populaire Desjardins Mer et montagnes et le député Gaétan Lelièvre) et l’achat d’espaces publicitaires.
    nous avons procédé à une refonte complète de notre site internet. En plus d’être à la mode du jour, vous y trouverez une foule d’informations dont des nouvelles récentes, toutes les parutions du journal (de janvier 1986 à l’édition courante), notre nouvelle boutique en ligne et j’en passe.
  • nous avons tenu deux journées spéciales de bouquinerie. Durant l’année, nous avons vendu pour 1 225 $ de livres usagés en très bonne condition. Nous avons présentement plus de 1000 livres offerts à 1 $, 2 $ ou 3 $ et plus de 500 livres de poche à 0,50 $. À vous d’en profiter.

Nous avons vendu pour près de 2 500 $ d’impression à chaud d’images sur des tasses ou chandails. Début 2015, Carolyne Minville a élargi notre offre pour ce segment en développant une nouvelle ligne de produits adaptés aux couleurs de chaque village de l’Estran : le concept de « Che’ Nous » est né.

Nous avons amorcé, en collaboration avec l’auteur, les travaux pour la publication d’un livre qui regroupera toutes les chroniques Poivre et Sel parues depuis septembre 2009. Ce livre sera mis en vente au prix de 25 $. Le lancement officiel de Chroniques d’un éternel impertinent se fera dans le cadre du rendez-vous « Vieillissement et santé » du mardi 17 mai 2016. D’autres activités auront lieu, nous sommes à peaufiner les derniers aspects logistiques. À suivre.

Pour vous livrer tout ça, notre coordonnateur ne compte pas ses heures. Il fait tout dans la mesure du possible pour vous satisfaire et vous donner un service professionnel complet et de qualité, mais il a besoin d’aide.

Bénévoles, bénévoles, où êtes-vous ?
J’aimerais rappeler que nous sommes un organisme à but non lucratif, à propriété collective et à gestion démocratique. À ce titre, nous encourageons et favorisons l’implication de la communauté dans la gestion globale de l’entreprise et dans la publication d’un média écrit qui parle des affaires qui se passent dans nos villages, pas ailleurs.

Grâce à l’apport constant de nos collaborateurs et chroniqueurs réguliers, disons que ça va assez bien du côté « ce qui se passe dans nos villages ». Ils n’hésitent pas à nous partager leurs informations, nouvelles, articles et réflexions. Toutefois, certains clubs, associations, organismes et regroupements n’ont pas encore pris l’habitude de publier leur rubrique dans le journal. À vous d’en profiter, nous vous offrons une belle tribune et un large lectorat pour mieux vous faire connaître et partager ce que vous faites.

Afin d’alimenter constamment notre contenu médiatique et de bien couvrir l’ensemble du territoire, nous sommes à la recherche d’un bénévole qui serait responsable d’entretenir des liens et des contacts fréquents avec les collaborateurs réguliers du Journal et de solliciter les autres intervenants du milieu afin d’obtenir des articles et des nouvelles des citoyens et des organismes de chaque village. Voilà maintenant presque trois ans que nous recherchons cette perle rare. Qui sera l’heureux élu ?

Du côté gestion globale de l’entreprise, ça va moins bien. Nous sommes au plus bas en termes de bénévolat. Le conseil est présentement formé de seulement trois administrateurs, tous résidents de Grande-Vallée. Malgré de multiples appels de candidatures lancés en vain sur différentes tribunes depuis plus de deux ans, deux postes demeurent toujours vacants. Pour le bénéfice même du Journal et celui de l’ensemble de la population du secteur l’Estran, il serait intéressant que les postes vacants au sein du conseil soient comblés par un représentant de chacun des trois autres villages desservis. Nous aurions ainsi un point d’ancrage dans chaque village et pourrions sans doute récolter, avec l’aide de ces personnes, plus d’articles et de nouvelles des citoyens et organismes de chaque milieu.

Il nous faut aussi penser à remplacer éventuellement les administrateurs actuels. Noël-Denis Samson entame sa quinzième année au conseil, Thierry Ratté en sera (peut-être) à sa quatrième et moi, à ma sixième. Et que dire des membres du comité de correction ? Anne Poitras et Marie-May Fournier y sont depuis bientôt 8 ans et Carole Lemieux, 6 ans. Dernièrement, Lise Côté a accepté de joindre ce comité.

ATTENTION, que l’on me comprenne bien, aucune des personnes précitées n’a signifié son intention de quitter son rôle. Mais au rythme où vont les choses pour combler un poste vacant ou encore, ajouter des bénévoles à notre équipe, il vaut mieux s’y prendre de bonne heure. Donc, si vous aimez ce que nous faisons et si vous avez quelques temps libres à nous dédier, nous avons grandement besoin de vous, faites-nous signe.

Situation financière et subventions gouvernementales

Nous avons vécu une année financière très difficile, avec un déficit d’exploitation de 8 432 $. Nos deux plus grosses dépenses sont la rémunération du coordonnateur et les paiements pour la location et l’utilisation de l’imprimante. Pour couvrir ces deux seules dépenses, difficilement compressibles, il nous faut encaisser des revenus minimaux de 60 000 $. Les autres dépenses totalisent près de 10 000 $. Bon an mal an, nous allons chercher environ 50 000 $ de revenus par la vente de nos produits et services, dons et commandites, publicité et autres activités de financement. Notre rentabilité est donc largement tributaire de l’octroi de subsides gouvernementaux.

Dans le cadre du programme « Aide au fonctionnement pour les médias communautaires », nous avons reçu une subvention du ministère de la Culture et des Communications du Québec. Cette subvention est fort importante pour nous puisqu’elle compte pour près de 20 % de nos revenus annuels. Le montant de la subvention est établi annuellement, donc variable, est non-récurrent et est assujetti à la détermination et l’atteinte d’objectifs spécifiques convenus annuellement avec le ministère.

Après de multiples démarches et interventions, le conseil des maires de la MRC de La Côte-de-Gaspé a confirmé, fin novembre, qu’une aide financière ponctuelle et non récurrente nous était octroyée. Celle-ci nous a été versée en février. Elle couvre 50 % des coûts de location de l’imprimante et elle permet indirectement de sauvegarder un emploi local fort important pour notre communauté.

Nous avons eu deux subventions du Réseau des SADC et CAE (Programme jeune stagiaire), ce qui a permis d’embaucher, pour de courtes périodes, Carolyne Minville, Simon Guérin et David Mercier. Les montants reçus couvrent pleinement le salaire payé à ces aides temporaires et le Journal n’en retire aucun profit autre que d’avoir soutenu et encouragé la relève potentielle. Nous n’avons pas obtenu de subvention pour le programme Emploi étudiant Canada. Espérons que nous y aurons droit en 2016.

Remerciements
Journal communautaire Le Phare ne saurait exister :

  • sans vous, population de l’Estran. Merci de nous lire régulièrement et de nous épauler dans notre défi d’amélioration continue qui vise à vous offrir des outils de renseignements communautaires de qualité et une gamme de services de plus en plus variée.
  • sans le geste posé par nos 118 membres et 34 Ami(e)s du Journal. Merci d’avoir acheté votre carte de membre, vous contribuez ainsi à la vitalité communautaire et démocratique du Journal.
  • sans l’apport de nos collaborateurs et chroniqueurs réguliers qui nous partagent leurs informations, nouvelles, articles et réflexions. Merci à vous de prendre le temps d’écrire. C’est grâce à vous que nous pouvons présenter à notre lectorat un journal qui reflète bien notre réalité.
  • sans le dévouement et la très grande implication de notre incontournable coordonnateur, monsieur Jacques-Noël Minville. Depuis maintenant 13 ans, il supervise et voit au bon fonctionnement de toute l’organisation du Journal. Il est toujours là, toujours disponible. Un grand merci Jacques !
  • sans la présence et le soutien de mes confrères du conseil et consœurs du comité de correction. Leur contribution et implication bénévole sont essentielles à la bonne marche de l’organisme, à sa reconnaissance légale et à la livraison d’un journal écrit dans un bon français. Merci à vous tous !
  • sans l’appui reçu de nos annonceurs, nos généreux commanditaires, nos partenaires financiers et les quatre municipalités de l’Estran. Nous vous sommes tous très reconnaissants de l’aide obtenue.

Merci à vous tous de nous soutenir et de croire encore en la pertinence d’existence d’un petit organisme local, au service de la communauté de l’Estran.

Finalement, je ne saurais passer sous silence le grand geste de générosité posé par Manuel Brault et son équipe lors de la soirée-bénéfice du 7 novembre dernier. 3 486 $ mercis Manuel !

Je vous invite à acheter dès à présent votre carte de membre 2016. Votre geste nous motivera au plus haut point et vous contribuerez au maintien et à la pérennité de VOTRE journal communautaire.

Réagissez à cet article