Lettre au Pôle Nord

Dans No 10 - Décembre 2015. par

Je porte plusieurs noms: ather Frost, Criscringle, Sabdiklos, Saint-Nicolas, Santa Claus. Mais ici, on m’appelle simplement Père Noël. Mon travail consiste à pénétrer dans toutes les demeures du monde afin d’y laisser joie et bonheur sous forme de présents. Comme je vais chez chacun d’entre vous, j’en vois des choses! Alors pour que vous passiez un heureux temps des fêtes, j’ai décidé de vous faire part de quelques remarques.

J’entre chez vous par la cheminée. Celles que je crée (il y a des gens qui n’en ont pas) sont propres, mais, parmi celles déjà existantes, il y en a qui laissent à désirer.

Savez-vous que, quel que soit le modèle de poêle ou de foyer que vous possédez, il faut faire ramoner la cheminée, au moins une fois, par an ou selon l’usage ? Et savez-vous quoi faire de vos cendres ? Disposez-en dans un contenant métallique à fond surélevé, dehors, loin de tous matériaux combustibles. Les cendres peuvent rester chaudes plus de trois jours !

De plus, bien ramonée, la cheminée est moins salissante pour mon costume…et pour ma barbe ! Et le soir de Noël, évitez donc les attisées!

Pour une protection parfaite, munissez-vous d’un détecteur de monoxyde de carbone. C’est un gaz inodore, incolore, sans saveur et toxique. Si votre cheminée devait présenter un problème d’évacuation, vous ne vous rendriez même pas compte que vous vous intoxiquez ! Seul ce détecteur peut vous sauver la vie !
Hum…Quelle bonne idée pour la liste de cadeaux !

J’ai aussi vu quelque chose de terrifiant lors de mes visites : des crochets mis sur la porte de chambre des enfants, les empêchant de sortir durant la nuit. Si un incendie éclate chez ces gens, les enfants seraient emprisonnés dans leur chambre. C’est la mort assurée ! J’en ai encore des frissons…

D’ailleurs, lors d’un feu, il y a beaucoup de fumée. Il faut évacuer la demeure le plus rapidement possible en marchant à quatre pattes, sous la fumée. En passant, avez-vous un plan d’évacuation ? Avez-vous déterminé à quel endroit tout le monde se retrouverait à l’extérieur en cas de feu ? Est-ce que tout le monde pratique régulièrement le plan d’évacuation ? Oui ! Tant mieux. Une fois dehors, vous pouvez appeler le 9-1-1 de chez un de vos voisins. Prenez aussi l’habitude de ne rien laisser dans les entrées et corridors qui pourraient nuire à votre évacuation. De même, un balcon enneigé peut ralentir votre progression vers la sécurité.

Je laisse toujours de beaux jouets pour vos enfants. Certains sont à piles et parfois, l’âge que voulez-vous, j’oublie d’en laisser avec les jouets. Il ne faut pas, mais surtout pas, utiliser la pile de votre avertisseur de fumée pour les jouets. Il suffit d’oublier de la remplacer (et ça, c’est facile !) et l’avertisseur est inopérant lorsqu’on en a besoin.

Je vois aussi quelques fâcheuses habitudes. Les rallonges électriques pour les lumières du sapin ne doivent jamais passer sous les tapis sous prétexte que c’est plus esthétique. C’est très dangereux ! On marche dessus, le cordon s’abîme sans qu’on ne s’en rende compte. Souvent aussi, elles sont surchargées. Et voilà un danger de feu de plus…

Autre danger de feu, les bas de Noël suspendus au manteau de la cheminée. Il y a du feu là-dessous !

Et les chandelles !!! C’est romantique, les chandelles… C’est « ambiance » les chandelles… C’est dangereux, les chandelles. Il faut les garder à bonne distance. Si on a de jeunes enfants ou des animaux domestiques, il est même préférable de ne pas les utiliser. Un coup de coude, de queue ou de patte et wouf ! Les tentures s’envolent en fumée.

Ai-je tout dit ou plutôt écrit tout ce que j’avais sur ma liste ?… Je crois que, pour le moment, c’est tout.

En fait, il y a tellement de dangers d’incendie dans nos demeures…oui, même chez moi. À la base de tout, il y a la négligence. Si on est prudent, on passe un autre Noël en beauté et en sécurité et on attend le suivant. Et toutes les maisons de ma liste seront là le moment venu. Ça, ça me fait chaud au cœur !
Psitt ! N’oubliez pas les biscuits et le lait…

Réagissez à cet article