La sensibilité qui nous touche tant…

Dans No 10 - Décembre 2015. par

Les larmes… qui sont parfois mal vues.

Tout être, homme ou femme a des sentiments qu’il vit en lui ou en elle. Alors si douleur il y a, peu importe qui la possède, elle se doit, elle aussi d’être évacuée. Notre époque devient une époque où l’être commence à primer sur l’homme ou la femme pour vivre tel que l’on est avec ses forces et faiblesses.

Les larmes sont la plus belle expression qui dit que l’on respecte notre être, notre niveau de sensibilité. Que l’on soit homme ou femme, pleurer c’est preuve de respect envers son être et non une faiblesse. Plus on pleure nos chagrins, peines ou douleurs plus on se libère et en même temps, on apprend à se connaître profondément.

Un enfant qu’il soit garçon ou fille, quand il pleure cela veut dire qu’il a mal quelque part et l’adulte n’est nullement différent. Il doit lui aussi exprimer ce qu’il vit en lui. L’homme ou la femme s’efface pour laisser son être s’exprimer.

Certains disent qu’un homme ne doit pas pleurer.Non pas pour moi. L’homme est un être lui aussi et a droit de vivre ses émotions. Un homme sensible est un très bel être, plus encore que celui qui ne pleure pas puisqu’il se respecte. On n’a pas à cacher qui l’on est, au contraire s’exprimer, exprimer nos émotions, c’est ça vivre réellement.

Alors chers hommes, chers êtres que vous êtes tous, n’ayez jamais peur de pleurer, car vous vous libérerez en pleurant de certaines chaînes qui vous retiennent.Vous vous en sentirez bien mieux après.

Toucher sa sensibilité par la capacité d’exprimer nos peines ou autres par les larmes, s’est être fort. Les personnes sensibles sont en général des personnes très profondes et dont l’essentiel n’a pas été perdu puisqu’en contact avec son être et donc capable de faire de magnifiques choses.

Parfois nous tendons à perdre la vision de cet essentiel, que sont nos valeurs profondes, simplement parce que nous avons un manque de confiance en nous. Ce dernier est créé par la sensibilité que nous ressentons face aux choses que nous vivons. Les gens moins profonds s’amusent parfois à l’utiliser sur nous pour nous faire sentir plus faibles que ce que l’on croit.

Ces gens, qui souffrent en réalité d’un manque affectif, ont une tendance en agissant ainsi, à vouloir contrôler ou même avoir le pouvoir sur l’autre. Hé bien, ces gens, on en côtoie constamment tous les jours et il nous appartient de leur montrer lequel d’entre nous est le plus faible : celui qui cherche à écraser l’autre en se montrant « plus fort » et en utilisant toutes sortes de stratagèmes pour avoir le contrôle de la situation ou l’autre qui, au fond, ne demande qu’à être respecté en tant que personne, et ce dans toute sa simplicité.

Être sensible, n’est pas une lacune. C’est tout simplement être près de ce qui compte le plus, nous et ce que nous sommes tous au fond de nous-mêmes. Notre sensibilité démontre de beaucoup notre lien avec notre être et se doit d’être exprimée pour libérer nos tensions ou tourments.

Soyez fiers d’avoir la possibilité d’exprimer votre sensibilité par les larmes. Elles sont un contact direct avec votre être et nul n’est plus grand que celui qui justement est en contact avec son être. RDA.

Réagissez à cet article