TUGLIQ CHOISIT GASPÉ COMME SITE PORTUAIRE DE SON PROJET DESTINÉ À RÉINVENTER L’ÉQUATION ÉNERGÉTIQUE QUÉBÉCOISE – Alexandre Boucher

Dans Novembre 2015. par

DSC_3050

Un projet qui fera prospérer l’ensemble de la MRC La Côte-de-GaspéDSC_3023

Entourée des maires de la MRC La Côte-de-Gaspé, TUGLIQ Énergie a annoncé aujourd’hui, en compagnie de la société Pétrolia, le choix de la Ville de Gaspé
pour accueillir la barge de liquéfaction flottante au cœur de son projet d’alimentation de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec en gaz naturel. Essentiellement, ce sont des considérations environnementales et les standards de sécurité élevés qu’a toujours recherché le consortium qui ont guidé la décision entourant le choix du site dans un projet où les retombées bénéficieront à l’ensemble de la MRC.

Rendu possible grâce à une entente conclue en octobre dernier avec Pétrolia et RessDSC_3034ources Québec, le projet prévoit que les ressources gazières extraites du puits Bourque à Murdochville seront transportées à l’aide d’un gazoduc et liquéfiées sur une barge flottante située à quelques mètres de la péninsule gaspésienne. En mettant à profit l’autoroute maritime, le gaz serait acheminé par bateau sur la Côte-Nord ou ailleurs dans le Nord-du-Québec permettant notamment aux industriels de s’affranchir du mazout, un combustible polluant et onéreux.

En plus de constituer un levier de prospérité pour la Gaspésie, le projet se marie parfaitement avec les objectifs de la Stratégie maritime du gouvernement du Québec, permettra de diminuer significativement la consommation de gaz à effet de serre (GES) produite par les industries, tout en participant activement à la relance du Plan Nord et au développement économique de la région.

« Tout au long du processus et des étapes subséquentes, nous comptons miser sur l’échange, la transparence et la collaboration pour façonner un projet qui répond aux aspirations des Nord-Côtiers et qui sera à l’image des Gaspésiens. Rarement a-t-on vu une aussi grande unanimité à l’endroit d’un projet et nous entendons continuer de rallier municipalités, partenaires et élus autour d’une vision mobilisatrice et créatrice de richesse. Aujourd’hui, nous jetons les bases d’une solution écoperformante et écotechnologique appelée à réinventer l’équation énergétique, tout en s’appuyant sur l’expertise québécoise », a commenté Laurent Abbatiello, vice-président principal de TUGLIQ.

Hormis les enjeux environnementaux et les questions de sécurité, plusieurs facteurs ont conduit au choix de l’emplacement : les vents, les courants, les marées et la DSC_3052variation du niveau de l’eau, la présence de brise-glace, les infrastructures existantes, le trafic maritime, les configurations pour éventuellement définir un tracé de gazoduc.

Au cours des prochaines semaines, TUGLIQ prévoit lancer des études de préfaisabilité pour l’aménagement du gazoduc reliant le puits Bourque jusqu’au port de Gaspé et des études de retombées économiques. On sait déjà que le projet devrait se traduire par la création de quelque 200 emplois dont 50 pour les opérations de la barge, 10 en soutien à l’opération et 140 sur le site de Bourque. À cela s’ajouteront les emplois indirects et les retombées pour les fournisseurs locaux.

« Nous ne pouvons que nous réjouir aujourd’hui du choix de la Ville de Gaspé, mais également de franchir cette étape supplémentaire vers la concrétisation du projet de desserte en gaz naturel liquéfié (GNL). Le site sélectionné annoncé, nous pourrons nous tourner vers l’avenir et amorcer au cours des prochains mois les travaux qui permettront de créer plusieurs emplois dans la région », a ajouté le président-directeur général de Pétrolia, Alexandre Gagnon.

Conditionnellement à l’obtention de toutes les autorisations requises, la distribution de gaz pourrait démarrer quelque part en 2019. Par ailleurs, en vue de maintenir un canal de communication et d’échanges avec les municipalités de la MRC, des bureaux d’information ouvriront leurs portes bientôt pour fournir toute l’information nécessaire aux personnes intéressées. De plus, un comité de suivis sera mis sur pied avec les citoyens de Murdochville afin de coordonner les prochaines étapes des travaux de Pétrolia avec les municipalités. Enfin, des rencontres se tiendront avec les représentants de la MRC afin d’optimiser les retombées économiques pour la région.

«Nous sommes heureux de participer à la genèse de ce grand projet et offrons à la coentreprise formée de TUGLIQ Énergie, Pétrolia et Ressources Québec notre pleine et entière collaboration dans sa réalisation. Nous soulignons la volonté des promoteurs de miser sur la transparence et la collaboration et de faire des municipalités de véritables partenaires », a renchéri le maire de Gaspé, monsieur Daniel Côté.

« Voilà un projet respectueux des communautés d’accueil et bénéficiant d’une large acceptabilité sociale qui permettra de renforcer le tissu économique de notre région. Je me réjouis de l’intention des promoteurs de voir les retombées de ce projet partagées avec l’ensemble des municipalités de la MRC », a conclu la préfète, madame Délisca Ritchie Roussy.

logoÀ PROPOS DE TUGLIQ ÉNERGIE

TUGLIQ Énergie se spécialise dans l’approvisionnement énergétique de proximité, propre ou renouvelable, et vise à jouer un rôle de premier plan dans le développement et le déploiement de la stratégie énergétique du Québec, notamment dans le Nord. Ses solutions personnalisées basées sur une diversification énergétique permettent aux entreprises et aux communautés de viser une réduction de plus de 30 % leurs coûts en énergie et les émissions de gaz à effet de serre.


Monsieur Arsenault, représentant de notre ministre régionalDSC_3047

Monsieur le député,

Madame le préfet,

Mesdames et messieurs les maires et conseillers municipaux présents,

Monsieur Abatiello,

Monsieur Gagnon,

Distingués invités,

Représentants des médias,

Tout d’abord, permettez-moi d’exprimer ma satisfaction quant aux conclusions des études économiques et environnementales exercées par Tugliq pour l’implantation de leur barge de liquéfaction dans le port industriel de Sandy Beach. Nous avions plaidé en faveur de ce port, qui a déjà une utilisation industrielle lourde et qui offre des caractéristiques de sécurité maritime hors du commun, et les études ont démontré que ce choix était judicieux. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

Pour nous, le projet de Tugliq est un projet qui a tous les atouts pour recevoir une bonne acceptabilité sociale et qui rencontre les principes du développement durable. On parle de forages hors des périmètres urbains, loin des populations, et d’un projet qui vise ultimement à remplacer les combustibles lourds, comme le mazout et le diesel, dans l’industrie minière du grand nord et d’ailleurs au Québec, ce qui fera en sorte d’améliorer le bilan environnemental global du Québec. Il s’agit d’un projet qui crée de l’emploi chez nous : on parle de 140 â 150 emplois dans le secteur de l’Estran, entre Grande-Vallée et Murdochville, et de 50 à 60 emplois à Gaspé sur la barge de liquéfaction et aux alentours. Et si on ajoute les emplois indirects, on peut multiplier ce chiffre par 2, 3 ou par 4, avec tous les fournisseurs, les entrepreneurs, et toute l’activité commerciale qui peut se greffer autour de tels projets. Il s’agit aussi d’un projet aux risques mesurés et qui pourra améliorer la productivité de nos entreprises et de notre milieu, principalement en apportant une énergie relativement propre et à très bas coût dans nos parcs industriels et dans nos grands bâtiments institutionnels. Ce sont là des éléments forts positifs pour le développement de notre milieu.

Trois grands enjeux nous guettent cependant. D’abord, le processus de cession du port de Sandy Beach par le gouvernement fédéral. Présentement, le dossier est sur la glace avec l’arrivée du nouveau gouvernement. On souhaite que le processus de cession s’arrête et que le fédéral demeure propriétaire de son quai. Ensuite, nous travaillons fort présentement pour que le port de Gaspé devienne une zone industrialo-portuaire dans le cadre du déploiement de la Stratégie maritime. Maintenant qu’on a un nouveau gros joueur présent dans le port, on espère que cela deviendra un atout majeur pour la reconnaissance de Gaspé comme zone industrialo-portuaire par le gouvernement du Québec. Et finalement, dans le cadre de la zone industrialo-portuaire, on souhaite que l’on investisse une fois pour toutes dans le chemin de fer, qui est un outil majeur pour le développement d’un secteur portuaire industriel.

Finalement, nous tenons à dire au promoteur que, comme nous l’avons fait depuis le début de ce projet, nous allons continuer de lui offrir notre soutien, dans une approche partenariale, et que ce partenariat avec le milieu passera inévitablement par la plus grande des transparences, une transparence qui a toujours été au rendez-vous depuis le début du projet avec Tugliq. Nous saluons l’approche de développement durable proposée par Tugliq, qui a fait ses preuves dans les énergies vertes dans le grand nord avec le déploiement d’un parc éolien à Raglan, et qui préconise toujours une approche alliant le développement économique, la protection de l’environnement et l’acceptabilité sociale. Le projet générera des emplois partout dans la MRC, il sera bénéfique pour nos entreprises et nos institutions, il se passera dans les meilleures conditions sociales possibles, et il aura un impact globalement bénéfique pour l’environnement du Québec, alors on ne peut que s’en réjouir.

Il ne me reste qu’à souhaiter une bonne continuité et un bon succès aux partenaires du projet! Merci!

DSC_3060

Print Friendly

Réagissez à cet article