Vos barquettes noires de polystyrène composeront le projet FPSO

Dans No 03 - Avril-Mai 2015. par

Depuis quelque temps, vous avez peut-être remarqué une boîte de cueillette bleue près des cases postales de la municipalité de Petite-Vallée. Se trouve au-dessus, un mot vous invitant à y déposer vos barquettes noires de polystyrène post-consommation.

Le polystyrène expansé, le plastique de certains contenants alimentaires, produit pétrochimique, n’est pas biodégradable. Il survit environ 500 ans dans nos sites d’enfouissements. En Gaspésie, il ne fait pas l’objet du tri sélectif. Depuis un an, j’explore les possibilités de cette matière : j’en découpe de longues minces fibres. Selon les angles, elles semblent veloutées et scintillantes, ou lustrées et craquelées.

« Mais, Élise, qu’est-ce que tu fais avec ça ? » me demandez-vous. Eh bien, j’ai entrepris la réalisation d’un projet artistique et communautaire qui mènera à la construction d’une sculpture évoquant une embarcation et dont le titre sera FPSO. Cet objet sera réalisé grâce à la combinaison de déchets modernes (le polystyrène) et de techniques séculaires textiles, soit le tissage et l’entortillement de fils. Différents acteurs du milieu contribuent au projet. Par exemple, des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial ont déjà été rencontrés. Ils participent eux aussi à cette récupération de matière plastique. Parmi les inspirations ayant mené au projet se trouvent les navires pétroliers appelés FPSO pour « Floating production storage and offloading ». Je me suis approprié ce sigle FPSO comme titre en le reformulant « Forme poétique de survie organisée ».

…« j’en découpe de longues minces fibres. Selon les angles,
elles semblent veloutées et scintillantes, ou lustrées et craquelées»…

À bord de son esquif en polystyrène, FPSO, fruit de collaborations communautaires et artistiques, vous invite dans une fuite imaginaire et intemporelle, où destins gaspésien, pétrolier et écologique s’entrecroisent.

En lavant et en apportant vos barquettes utilisées au point de cueillette, vous êtes du voyage avec moi. Je vous en remercie !

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article