Le Rappel – Marc-Antoine Dufresne, Adjoint à la direction artistique et aux communications

Dans No 02 - Mars 2015. par

Entête de lettre_FECPV2015 - Sans partenairesNos lecteurs assidus l’auront remarqué, la chronique du Village en chanson de Petite-Vallée dans votre journal communautaire change d’identité. On l’appellera désormais « Le Rappel », comme notre infolettre et le petit journal quotidien que nous publions lors du Festival en chanson. Ce nouveau titre ne changera pas notre façon d’aborder l’information, mais apportera quelques nouveautés à notre contribution. En ce sens, vous retrouverez dans la présente édition du journal une chronique signée par quelques jeunes de la Clic Radi’eau. Sous l’égide du Village en chanson, la Clic Radi’eau propose aux enfants de l’école du P’tit-Bonheur de Grande-Vallée des ateliers et des activités axées sur la communication. Les jeunes participants qui touchent aux différents aspects des médias radiophoniques, télévisuels et écrits, vous entretiendront de sujets communautaires ou culturels qui les passionnent.

La relève du Festival en chanson en première partie d’artistes de l’heure !

Cette année encore, les participants sélectionnés auront la chance de monter sur scène en première partie d’artistes de l’heure. Les festivaliers pourront les découvrir à cinq reprises, soit en marge des spectacles de Kevin Parent le 27 juin, en ouverture de la grande soirée gaspésienne réunissant Les Sœurs Boulay et Marie-Pierre Arthur le 30 juin, de même qu’en première partie de Daniel Boucher le 1er juillet. Les chansonneurs se produiront également lors de l’Hommage à Kevin Parent du 3 juillet, ainsi qu’en première partie de Pierre Lapointe le samedi 4 juillet.
Comme vous le savez, la 33e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée se déroulera du 26 juin au 4 juillet sous le thème « Face à l’ouest ». La programmation complète sera connue sous peu.

Le Village en chanson est là pour rester !

Le Village en chanson de Petite-Vallée tenait les 20 et 21 février derniers, sa réunion de planification stratégique ainsi que son assemblée générale annuelle. Dans le cadre de ces journées de réflexion qui ont mobilisé une quarantaine de citoyens, l’organisation avait invité les élus du secteur de l’Estran et la préfète de la MRC Côte-de-Gaspé. Une rencontre historique pour l’organisme et une solidarité affirmée de la part des représentants municipaux.

Ces derniers, tout comme les membres présents lors de l’assemblée générale de l’organisation, ont été à même de constater l’éventail des activités générées par le Village en chanson et les défis de taille qui l’attendent, notamment sur le plan financier. À cet effet, le vérificateur de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, monsieur Richard Chrétien, a rendu compte des états financiers déficitaires pour la troisième année consécutive. Ce déficit accumulé totalise 272 221 $.
Plusieurs facteurs expliquent ce déficit. Mentionnons une diminution de 70 000 $ du soutien de Tourisme Québec suite au Rapport Rozon, les changements fréquents de gouvernement, les difficultés financières de la région immédiate, la perte du tiers de la population du secteur de l’Estran depuis 2001 ainsi que la difficulté de rentabiliser le Camp chanson à l’instar de la majorité des camps de vacances au Québec.

Rappelons que le Village en chanson de Petite-Vallée est une entreprise d’économie sociale qui évolue dans le secteur culturel depuis maintenant 32 ans. Son chiffre d’affaires dépasse le million et demi de dollars, ses activités permettent des retombées touristico-économiques s’élevant à plus de 2.3 millions de dollars et il accueille bon an mal an tout près de 20 000 visiteurs. De plus, jusqu’à 50 personnes travaillent pour l’organisation durant la période estivale, et 5 emplois sont maintenus de façon permanente. La composition même de l’entreprise et ses divers champs d’activités font en sorte qu’elle est atypique par rapport aux réseaux dans lesquels elle évolue. Ainsi, à chaque année et ce, depuis, sa création en 2001, l’organisme issu de la fusion du Festival en chanson et du Café de la Vieille Forge a su faire reconnaître ses particularités et convaincre les gouvernements d’investir des sommes tant dans les programmes réguliers, qu’en dehors de ceux-ci.
Le Village en chanson de Petite-Vallée est là pour rester. Le moral des troupes est au plus haut, ses dirigeants entendent bien continuer de faire valoir son caractère singulier et son importance pour l’écologie de son coin de pays et pour l’affirmation de la chanson francophone à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Réagissez à cet article