Merci Monsieur Émilien Dufresne

Dans No 01 - Février 2015. par

Le 16 janvier dernier à La Maison des Aînés de Grande-Vallée était honoré Monsieur Émilien Dufresne. La République de France lui ayant décerné la plus haute récompense soit : la Légion d’honneur ; en témoignage de son implication à titre de fantassin du Régiment de la Chaudière au cours du fameux débarquement de Normandie (jour J) effectué le 6 juin 1944.

En présence de son épouse, dame Réjeanne Déry, de son fils aîné Alain accompagné de sa conjointe Marie Dufresne, de Jocelyne Huet, maire de Cloridorme, de Marc-Antoine Dufresne conseiller municipal de Grande-Vallée et de plusieurs anciens combattants (Charles Bouchard, Conrad Bouchard, Jacques Plourde et André Guitard tous accompagnés de leur épouse), le personnel de la maison des Aînés, les membres de la direction et les résidents de la Maison des Aînés, de même que le Major Brousseau, le Capitaine Renaud Robinson (CC3030 de Gros-Morne), le Capitaine Jacques Bouchard, la Capitaine Chantal Huet, le Lieutenant Simon Guérin et quatre cadets du CC3030 de Gros-Morne : Jessica Lavoie, Laurie Lachance, Zachary Guérin et Michael Lapointe.

Un très bon dîner fut servi ponctué d’allocutions et d’une chanson de circonstance intitulée : Soldat de métier magnifiquement interprétée et composée par Manuel Brault.

La Major Paulette Brousseau avait planifié cet hommage avec minutie comme toute opération militaire l’exige.

Les membres du Régiment de monsieur Dufresne avaient préparé une superbe présentation vidéo qui fut présentée au tout début de cette rencontre, ce qui a permis de donner le ton dès le départ.

Madame Jocelyne Huet a présenté à madame Réjeanne Déry épouse de Monsieur Dufresne une belle gerbe de fleurs et a annoncé que l’emplacement situé face à l’Hôtel de Ville de Cloridorme et sur lequel repose le cénotaphe à l’hommage aux anciens combattants portera dorénavant le nom de : « Place Émilien Dufresne » en l’honneur de notre héros local, assurant par le fait même la pérennité de son épopée historique.

L’honneur obtenu par monsieur Émilien Dufresne méritait que cela soit souligné.

Cette rencontre mémorable a constitué une occasion de reconnaître l’immense effort accompli par monsieur Émilien Dufresne et ses frères d’armes afin de libérer le monde de la calamité nazie. Nous offrant par le fait même une liberté que l’on ne doit jamais, prendre pour acquis. Les récents événements survenus à St-Jean sur Richelieu et à Ottawa nous l’ont démontré et rappelé si cruellement.

Le devoir de mémoire s’impose à nous tous d’autant plus que la devise de notre province est : « JE ME SOUVIENS ».
Toutes nos félicitations, monsieur Dufresne pour l’obtention de cette récompense et merci de nous avoir permis de préserver la liberté.

AERE PERENNIUS
(Plus durable que le bronze)

Réagissez à cet article