LE CERCLE DE FERMIÈRES VOUS INFORME…

Dans Articles. par

UN PEU D’HISTOIRE.

L’année 2015 marquera le 100e anniversaire des Cercles de Fermières du Québec. C’est extraordinaire! Lorsque messieurs Alphonse Desilets et George Bouchard, agronomes de profession, ont eu l’idée de fonder le premier Cercle de Fermières à Chicoutimi, je suis certaine qu’ils n’ont pas imaginé que, 100 ans plus tard, il y aurait 650 Cercles au Québec, 2 au Nouveau-Brunswick et surtout que l’Association des CFQ serait aussi active.

Dès 1915, cinq Cercles voient le jour : Chicoutimi, Roberval, Champlain, Saint-Agapit et Plessisville, lesquels totalisent 240 membres. Quatre ans plus tard, en 1919, alors que se tient à Québec le premier Congrès général et l’élection du premier Conseil exécutif provincial (CEP), est élue première présidente madame J.-P. Gamache (Constance Walsh) de Pont-Rouge, comté de Portneuf. L’Association compte déjà 34 Cercles qui regroupent 1753 membres. On décide alors de créer le premier périodique officiel des CFQ : LA BONNE FERMIÈRE qui coûte 45 cents pour 4 numéros. En 1920 se tient la première exposition provinciale.

En 1922, au moment du deuxième Congrès général, les CFQ dénombrent 74 Cercles et plus de 5000 membres. Les Cercles se choisissent un drapeau et adoptent les premiers Statuts et règlements stipulant que les CFQ  relèvent du ministère de l’Agriculture. Monsieur Alphonse Désilets en sera le premier directeur, appuyé de mademoiselle Anne-Marie Vaillancourt qui lui succèdera en 1929 et se consacrera aux CFQ jusqu’à sa mort en 1953.

L’éclosion phénoménale des Cercles ne semble pas vouloir s’étioler. À preuve; lord du troisième Congrès général en 1927, l’Association compte 111 Cercles regroupant 7000 membres. À partir de cette année-là, le comité exécutif des CFQ n’a plus de présidente et devient un comité consultatif du ministère de l’Agriculture.  Cinquante Cercles exposent dans les magasins Dupuis.

À suivre…

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article