En route vers l’obtention du statut de paysage humanisé projeté

Dans No 04 - Juin 2014. par

Une vision pour notre coin de pays

En lien avec les objectifs et les orientations du projet de paysage humanisé de l’Estran, la vision suivante a été intégrée au plan de conservation et de mise en valeur qui vous sera présenté dans les prochains mois :

« La proposition de paysage humanisé projeté de l’Estran vise un développement territorial durable qui sera à même de préserver et de mettre en valeur les multiples richesses patrimoniales forgeant l’identité de ses communautés. Cette vision implique le recours à de nouvelles avenues de développement, et ce, dans le respect des acquis et dans une volonté de freiner le déclin démographique. En d’autres termes, le projet de paysage humanisé vise un développement axé sur le maintien de la beauté et de la qualité de vie du territoire ainsi que sur l’harmonie et la prospérité des gens qui l’occupent. »

Une position cohérente quant à l’exploitation
des ressources naturelles

De manière cohérente avec la vision proposée pour le développement durable de nos communautés, le conseil d’administration d’Estran Paysage Humanisé a adopté en mai dernier la position suivante quant à l’exploitation des ressources naturelles dont regorge notre territoire :

Énoncé de principe :

« Nous sommes favorables à l’exploitation de ressources naturelles sur le  territoire, mais conditionnellement au respect de certaines exigences. »

Nos exigences envers l’exploitation des ressources naturelles :

1.    Nous voulons une acceptabilité sociale forte basée sur des consultations rigoureuses. Ces consultations doivent être le plus en amont possible des processus d’implantation des projets d’exploitation.
2.    Nous voulons participer concrètement au processus d’études d’impact et d’évaluations environnementales.
3.    Nous voulons que les activités d’exploitation respectent les orientations, les projets et les engagements du conseil municipal; notamment les projets ayant une incidence sur la qualité de notre milieu de vie et de notre environnement.
4.    Nous voulons des redevances indexées au coût de la vie.
5.    Nous voulons participer à la surveillance de l’exploitation sur le plan environnemental.
6.    Nous voulons des garanties que les lieux seront remis en bon état par l’exploitant une fois la cessation de ses activités et cela, à ses frais.
7.    Nous voulons que le point 6 devienne une clause à inscrire dans tout contrat de vente ou autre acte de transfert liant l’exploitant originel et tous les autres exploitants éventuels.
8.    Nous voulons que les municipalités et le ministère responsable de l’exploitation des ressources naturelles soient conjointement responsables de chacun des points mentionnés ci-dessus.
9.    Nous voulons des comités de suivis particuliers aux municipalités concernées, mis en place par les promoteurs d’activités d’exploitation.
10. Nous voulons que la transformation se fasse sur le territoire régional où se situe la zone d’exploitation.
11. Nous voulons que l’exploitation des ressources soit génératrice d’emplois favorisant la croissance démographique de la région.

Cette position quant à l’exploitation des ressources naturelles et les exigences qu’elle comprend reflètent la réelle volonté de notre organisation de voir le territoire de l’Estran se développer et faire des gains démographiques tout en s’assurant de préserver nos acquis patrimoniaux et la qualité exceptionnelle de notre milieu de vie.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*