L’aurevoir de Diégo – DIEGO LEÓN MONTOYA GIL

Dans Mai 2014. par

DIEGO LEÓN MONTOYA GIL
Il y a une chanson Latino-américaine qui dit :
« Le jour doit mourir dans la nuit, la nuit doit mourir dans la journée;
mais mon amour pour vous ne mourra jamais, jamais »

Ma chère communauté, c’est le moment de remercier et de dire au revoir.

À vous tous que j’ai aimés et servis avec générosité, je vous souhaite : la paix, la joie et le bonheur. Bien sûr, j’ai beaucoup d’émotions dans mon coeur; cependant, j’ai encore de la force pour remercier et pour souligner l’amour de Dieu. Écoutez-moi : quand je suis arrivé ici au Canada, je ne savais pas où j’allais être envoyé; je suis venu pour aider, pour travailler, pour Évangéliser, pour annoncer la présence de Dieu; cependant, le Seigneur, m’a donné le cadeau de cette belle communauté, dans laquelle avec joie, j’ai accepté de vivre mon expérience de Dieu.

En arrivant ici, la première chose que j’ai trouvée a été la présence de Dieu dans chaque personne de la communauté. Je dois remercier tous, sans exception; ensemble nous avons construit la foi, la charité, l’espérance. Jamais vous ne m’avez abandonné; vous avez été toujours avec moi; vous êtes ma famille.  Je suis heureux de vous avoir connus et d’avoir vécu ensemble avec vous l’expérience de l’amour. Dieu m’a béni avec vous tous. Mes chers amis: il y a quelques jours, Mgr Jean Gagnon, m’a demandé de faire un bilan de mon expérience de mission.

Monseigneur : voici mon héritage : une communauté « enracinée dans la Parole et amoureuse de l’Eucharistie. » Monseigneur : je crois que je peux résumer mon expérience de mission dans un seul mot : L’EUCHARISTIE. Et je veux expliquer pourquoi : Premièrement : dans l’Eucharistie, j’ai compris que Dieu a béni le Diocèse de Gaspé avec la bonté de la Création : les montagnes, la mer, la neige, les animaux sauvages, les baleines etc, parlent des merveilles de Dieu. La Gaspésie est « la Liturgie de la Création »; parfois avec Soeur Fernande, on l’appelle : « L’EUCHARISTIE DE LA NATURE. »

Deuxièmement : Dans l’Eucharistie, j’ai découvert aussi l’accueil de Monseigneur, des prêtres et des diacres; ensemble, nous avons vécu la fraternité sacerdotale; c’est pour ça que moi, j’aime beaucoup la concélébration eucharistique parce qu’ensemble nous avons montré l’image de Jésus-Christ Pasteur et Prêtre de la communauté. Chère communauté, vous avez observé la dynamique de l’Église; vous avez vu que les prêtres viennent et après ils doivent repartir; mais toujours il y a une communauté qui reste; les prêtres nous pouvons partir, mais le Christ doit rester parmi vous.

Finalement : Dans l’Eucharistie, j’ai vécu l’amour maternel de Soeur Fernande, l’accueil de la communauté, l’engagement pastoral : surtout pendant la visite aux malades, la catéchèse et la messe avec les jeunes et les enfants. Le Pape, Saint Jean Paul II, disait : « les prêtres amoureux de l’Eucharistie sont en mesure de communiquer l’admiration eucharistique ».

Mes chers jeunes, mon héritage pour vous et pour la communauté toute entière, c’est l’amour pour l’Eucharistie. Toujours, je me suis préparé dans la prière pour notre rencontre dominicale; plein d’humilité je peux dire que j’ai donné la vraie dignité à la Parole de Dieu et à la Consécration Eucharistique; toujours le Seigneur m’a donné les mots appropriés pour l’annoncer et malgré ma difficulté avec la langue,  j’ai bien réussi. Monseigneur : ma vraie Mission a été de communiquer l’amour de Dieu dans l’Eucharistie.

Ma chère communauté,

Que Sainte-Cécile patronne des musiciens conserve en vous vos talents avec le chant et la musique.

Que Saint-François-Xavier patron des missions fasse de vous, des protecteurs de l’Évangile.Que Notre-Dame-de-la-Mer patronne de notre Secteur Pastoral, vous  protège toujours.

Merci, merci beaucoup.
Muchas gracias.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article