Vie municipale

Dans No 05 - Juillet 2013. par

 

Juillet! Et l’été est arrivé

Ce qui signifie vacances bien méritées pour plusieurs : à la direction et aux employés municipaux. Bon été et bonnes vacances!

Même si certains sont en vacances, d’autres ne le sont pas. Vous avez certainement un peu de temps pour aller faire un tour du côté du marché des Artisans, qui cette année, est particulièrement beau. Les artisans se sont surpassés! Il y a de merveilleuses idées de cadeaux originaux, pourquoi ne pas commencer à prévoir pour Noël? Quant au café du Vieux Pont, nous vous demandons de surveiller la publicité puisqu’il y aura des soirées thématiques organisées. Laissez-nous connaître vos envies. Dites-nous qu’est-ce que vous aimeriez comme activités et nous ferons de gros efforts pour vous satisfaire. Si vous voulez en organiser, nous sommes là pour vous aider. Il faut que l’Espace Esdras-Minville devienne un endroit vivant et plaisant, un endroit de rencontres et de plaisir.

Ce qui m’amène à L’IMPLICATION CITOYENNE. Dans chaque parution du journal Le Phare, j’ai l’intention de vous entretenir sur ce sujet. Grande-Vallée avait une très bonne réputation en organisation d’événements. Depuis un certain nombre d’années, celle-ci s’effrite. Pourquoi? Plus assez d’événements suite à la décroissance de bénévoles. C’est certain que la population a diminué, que tout coûte plus cher. Par contre, si plus de personnes s’impliquaient, qu’on organisait des activités sans toujours avoir à débourser pour la main d’œuvre, que de choses seraient possibles! Le plus bel exemple récent, La Petite Séduction. Sans tous les bénévoles, il ne se serait rien passé. Dans les compilations de Radio-Canada, Grande-Vallée s’est classée parmi les plus belles émissions. J’ai de la difficulté à croire que Grande-Vallée va baisser les bras. C’est le nombre qui fait la force. Tenons-nous les coudes serrés et nous arriverons à faire de grandes choses!

Avis à toute la population,

Nouveau à l’Espace
Esdras-Minville.

Marché aux puces ouvert au Marché des Artisans. Vous vous débarrassez d’objets tels que : bibelots, vaisselle, revues, C.D. jeux, jouets pour enfant, etc.

Nos heures d’ouverture sont du lundi au vendredi 9 h à 17 h; samedi : 9 h à 16 h et les dimanches de 10 h à 16 heures.

Des travaux qui s’éternisent

Lundi 22 avril 2013 info excavation est appelé pour localiser les conduites d’aqueduc et d’égout et les infrastructures de Telus au coin des rues Caron et Frigault. Débute ensuite les travaux d’excavation visant à résoudre un problème d’égout. Mardi le 23, on se bute à un massif de béton qui cache des fils de téléphone et qui est aménagé au-dessus des conduites municipales. Pourtant, les plans fournis par Québec-Téléphone en 1974 et 1989 font mention de conduites en PVC dans lesquelles passent les fils, et non de massif de béton.

Les travaux sont interrompus et s’amorce alors une longue suite d’évènements qui transforme un chantier routinier en chantier interminable.

Tout d’abord, la municipalité a dû discuter et négocier avec Telus afin de trouver une solution acceptable pour les deux parties dans ce conflit d’infrastructures.

Le 16 mai, par l’entremise des avocats respectifs, les deux parties conviennent de la solution suivante : la municipalité déplacera ses conduites le long du côté ouest de la rue Caron et il appartiendra à Telus de dépêcher une équipe pour prendre en charge le soutien et la protection de ses propres installations ainsi que le démantèlement des massifs pour permettre le passage des conduites municipales à l’intersection des rues Caron et Frigault et leur rétablissement suite à l’installation desdites conduites.

Les deux parties rassemblent le matériel nécessaire à la réalisation des travaux et planifient que le chantier débutera le 27 mai. En réponse à une demande de Telus, la municipalité consent à repousser d’une semaine et les travaux débutent finalement le 3 juin et se terminent le 10 juin, sous la supervision d’un ingénieur civil mandaté pour surveiller les travaux et produire un rapport final.

À la fin des travaux, la municipalité doit se conformer aux exigences du ministère de l’Environnement et procéder à un test d’étanchéité. L’entreprise certifiée pour effectuer ce test se présente le 19 juin et le test est concluant.

On doit ensuite procéder à la désinfection, effectuer une purge pour effacer toute trace de chlore et procéder à un premier test d’eau qui sera acheminé au laboratoire d’analyse de Rimouski; ce qui se fait le 20 juin.

Après les 48 heures d’attente réglementaire et en tenant compte des journées fériées pour le laboratoire, le deuxième test d’eau est effectué le 26 juin. Le laboratoire d’analyse confirme le 3 juillet que le test est conforme aux exigences.

Ce n’est finalement que le 5 juillet que la tranchée a pu être fermée et que la rue a pu être ouverte à la circulation. Le pavage de la chaussée sera effectué avant l’automne lors de la visite annuelle de l’entrepreneur.

<

p style= »text-align: justify; »>Nous remercions encore une fois les résidents de la rue Caron pour leur patience et leur compréhension et espérons que ce résumé rassurera la population sur la diligence dont a fait preuve l’équipe municipale dans le traitement de ce dossier.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article