La tribune du député

Dans No 07 - Septembre 2013. par

Via Rail : les compressions de M. Harper

Une fois encore, Via Rail a annoncé qu’aucun de ses trains n’irait jusqu’en Gaspésie. La société a mis en cause l’état des infrastructures ferroviaires. C’est la seconde fois en deux ans que le service de transport ferroviaire de passagers est suspendu. Ajoutons que la liaison entre New-Carlisle et Gaspé est interrompue depuis décembre 2011.

Maintenant, c’est la liaison entre Matapédia et Gaspé que nous risquons de perdre, de même que le service d’autocar qui est offert en substitution. Même si nous réparons les infrastructures avant le 17 septembre, soit la date butoir fixée par Via Rail, il est probable que la société suspende à nouveau le service à une date ultérieure. Pour parvenir à sauver le service de transport ferroviaire en Gaspésie, il nous faut une solution permanente. Nous devons réparer les infrastructures, et le gouvernement doit nous aider. Le gouvernement Marois a indiqué qu’il était disposé à le faire. Le gouvernement fédéral, pour sa part, ne se prononce pas.

Le gouvernement Harper a abandonné la Gaspésie. Les compressions apportées à l’assurance-emploi, l’état catastrophique de nos ports ainsi que la réduction des subventions destinées aux entreprises, à la formation professionnelle et aux emplois étudiants, et maintenant les compressions touchant Via Rail, contribuent tous à la dérive de la Gaspésie. Nous devons réagir.

Je vous ai envoyé des cartes postales demandant au gouvernement Harper de sauver nos gares ferroviaires. Je vous ferai parvenir des cartes postales similaires demandant la sauvegarde du service de Via Rail dans notre région. Je vous demande de les envoyer (aucun timbre n’est nécessaire). Ces cartes postales sont une façon de vous faire entendre et, grâce à elles, nous pouvons faire pression sur le gouvernement Harper.

Le gouvernement libéral de Jean Chrétien a amorcé le cycle des compressions en privatisant le CN sans aucune consultation. Avec les compressions qu’impose M. Harper à Via Rail, l’histoire se répète. Seul le NPD demande l’instauration d’une stratégie nationale en matière de transport pour sauver le service ferroviaire. Si tout le monde embarque, ensemble, nous pouvons y parvenir.

Philip Toone
Député de Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article