Cap Madeleine vous informe…

Dans No 01 - Février 2011. par

Pour vous M.Beaulieu

Cet automne, M. Alain Beaulieu quittait son poste à la barre de l’Association Touristique, poste qu’il occupait depuis de nombreuses années en tant que président du conseil d’administration. M.Beaulieu, vous ne partirez pas sans qu’on vous dise Bye Bye. On ne quitte pas un poste de bénévole qu’on a occupé si longtemps sans laisser de traces. Nous savons et reconnaissons que sans votre passage à L’Association Touristique de Sainte-Marie-Madeleine, celle-ci n’aurait pas atteint tous ses objectifs. Personnage coloré au verbe facile, aux idées quelquefois saugrenues, vous passerez à l’histoire. Amoureux de votre village et conscient de son potentiel, vous avez mis beaucoup de votre temps et de votre énergie pour faire avancer les choses.

Vous étiez toujours prêt à nous appuyer dans nos démarches. Sans le sou, notre organisme a affronté bien des tempêtes avec vous à la barre.

On se souvient de nos réunions dynamiques… qui finalement aboutissaient avec des résultats positifs.

Ce n’est pas un secret, il n’est pas toujours facile le monsieur, plusieurs nous demandaient comment nous faisions pour travailler avec lui. C’est simple, une équipe qui veut avancer profite des compétences de chacun, allie leurs forces, oublie le reste et fonce; c’est ça le secret, ça marche. Ça prend des gens comme vous, qui ont la volonté, le courage, qui, appuyés de bons coéquipiers, n’ont pas peur de foncer. Ainsi, les choses progressent et donnent d’excellents résultats. Il a fallu beaucoup d’ingéniosité, de souplesse et de calcul pour développer cet attrait et le rendre tel qu’il est aujourd’hui. On ne peut passer sous silence le travail colossal qui a été effectué pour garder le Phare Cap Madeleine debout et beau comme on le voit encore. Une chance : vous étiez là. C’est pourquoi aujourd’hui, avec ces quelques mots, nous vous remercions pour tout ce que vous avez fait et vous souhaitons beaucoup de succès dans vos nouveaux projets.

Les membres et le personnel de l’Association Touristique Ste-Marie-Madeleine vous disent MERCI.

Le repas de Noël
Encore cette année, les personnes seules et âgées de notre beau coin de la Gaspésie ont pu profiter d’un excellent repas. Servi par une équipe dynamique, ce dîner de Noël fut succulent et joyeux. C’est avec plaisir que nous retrouvions la salle communautaire pleine à craquer de gens heureux. Il est réconfortant de voir notre village réuni pour célébrer le temps des fêtes. Bravo à tous les bénévoles. Merci de faire en sorte que cette période des fêtes apporte un peu de joie pour de nombreuses personnes à Madeleine.

Un repas qui demeurera tradition, je l’espère.

Vie active et mercredi de rire

C’est un rendez-vous, tous les mardi et jeudi on se rencontre pour une séance de vie active. Venez bouger, pas besoin d’être un athlète, chacun son rythme. De 9 h 30 à 10 h 30, le mercredi en après-midi, on se divertit avec diverses activités. De 13 h 30 à 15 h, les commentaires des participants sont très positifs. Aucune obligation de votre part, vous venez quand bon vous semble, c’est pour vous. Informations 418-393-2652 

Loi S215 Protection des Phares patrimoniaux

À Madeleine, L’Association Touristique est à monter un dossier pour que le Phare Cap Madeleine soit reconnu parmi les phares patrimoniaux. C’est un long processus, une des premières étapes est de récolter 25 signatures et de présenter un dossier complet. Nous devons le présenter avant le mois de mai 2012. Cette loi est pour empêcher que les phares dépérissent par manque d’entretien, ils seront alors cédés à des organismes qui vont les entretenir et les garder accessibles au public. Une chance, il y avait des gens avant-gardistes, et depuis maintenant 10 ans, nous avons formé La Corporation des gestionnaires de Phare. Cette corporation formée de passionnés a pour but de protéger nos Phares et de nous unir pour être plus forts. Nous profiterons de cette union pour monter et présenter nos dossiers ensemble. Elle fera même une demande pour certains Phares qu’on nomme orphelins comme celui de l’île Rouge, un des plus vieux Phares au Québec (1848). Toujours actif, délaissé par Parc Canada, il reste un emblème au Québec, car il est admiré par des milliers de gens chaque année: croisiéristes, équipage de navire étranger, randonneurs aux baleines, etc., etc.

À surveiller le vendredi 18 février à 20 h, il y aura une émission sur les Phares présentée par Thalassa TV5, télévision française. Le président de la corporation des gestionnaires des Phares  M. Peter Noreau sera présent lors du reportage.

Ligne téléphonique en cas d’urgence

Nous recherchons des personnes intéressées et disponibles pour établir une chaîne téléphonique pour notre village. N’était-il pas désagréable de savoir 2 jours trop tard que nous devons faire bouillir l’eau avant consommation? Cette ligne serait beaucoup plus efficace et rapide que les messages accrochés dans quelques endroits publics surtout qu’à Manche d’Épée il n’y a pas d’endroit pour afficher. Ce n’est pas quelque chose qui demande une formation, ni beaucoup de temps, juste quelques minutes. Pour avoir une ligne téléphonique opérationnelle, vous devez vous inscrire, ensuite il ne restera qu’à faire les téléphones lorsque nécessaire.

Pour vous inscrire téléphoner au 418-393-2428 bureau municipal.

Télus : trouver l’erreur

Des gens spécialisés en études de marché se sont basés sur notre consommation à basse vitesse pour connaître nos besoins et pour établir nos tarifs. Ils nous ont vendu la haute vitesse de cette façon. Nous sommes combien à les avoir crus et à leur avoir fait confiance Nous avons maintenant des poteaux qui brisent notre décor autant que les fameuses éoliennes. Nous les remarquons moins, ils sont en plus petite quantité. Pour l’avancement technologique, pour qu’enfin le cellulaire fonctionne ici, on a dit oui à cela.

À quoi ils ont pensé, se fier à notre consommation en basse vitesse… Ça n’est pas réaliste, je suis une des premières citoyennes qui n’utilisait pas internet à cause de sa lenteur. Je me rendais à la bibliothèque municipale pour faire des recherches. Nous aurions dû être comparés à tout bon utilisateur d’internet qui a la haute vitesse chez lui pour évaluer nos besoins. Maintenant qu’on sait ce qu’est un Go, on fait quoi, on admire notre phare affublé d’un de ces poteaux disgracieux, malgré leur bonne intention pour ne pas le mettre n’importe où. Il est très visible de la 132. Que voulez-vous? On ne voulait pas arrêter le progrès. Nous nous retrouvons dans une impasse qui coûte cher et nous continuerons à aller à la bibliothèque lorsque notre petit Go sera complètement utilisé… Vive le progrès!

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article