Gens de mer, gens de terre

Dans No 03 - Avril-Mai 2010. par

Trois cent soixante-cinq sinon six cents façons d’apprêter la morue….Avec de l’oignon. Des œufs. Des patates. Des pommes de terre. Des frites. Des congelées. Du persil. Des aubergines. Des olives. Pas de carottes! Surtout pas de carottes! Un p’tit biscuit avec ça!!! Qui dit mieux???

Il semblerait que pour caricaturer les Portugais… les Français ont pour le moins exagéré la dégustation de la morue chez leurs voisins du bord de l’Atlantique… Elle est salée, parfois trop… Très bonne sur le grill, mais parfois avec trop d’huile…Mais bon. Le poisson, c’est quand même toujours agréable à déguster.

Et en Gaspésie, comment mange-t-on la morue???  Ah! C’est indescriptible… Tellement! Tellement! C’est succulent.

Blanche. Brillante. D’une odeur subtile avec un p’tit relent de saline… Légère. Joyeuse. Transparente. Telle une effeuilleuse.  Elle se prélasse. S’éparpille doucement dans votre assiette. Elle aime l’accompagnement d’une salade et d’une touche de rouge. Tomate. Piment. Canneberge. Surtout, n’oubliez pas le citron! Compagnon idéal des grands soirs. Une joie pour les yeux. Un régal pour les papilles.

On ne s’en lasse pas.

Les gens du bord de mer sont amoureux de cette coureuse des mers, qui se laisse parfois déguster. Parfois désirer. Parfois oublier, quand malheureusement elle se fait rare…

Mais soyons optimiste. Profitons-en bien lorsqu’elle est présente et accueillante dans notre assiette.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article