Télé-Sourire mobilise son milieu pour son maintien

Dans No 01 - Février 2010. par

A TVC de Petite-Vallée ainsi que toutes les télévisions communautaires autonomes du Québec, sont en pleine campagne de sensibilisation et de mobilisation auprès du CRTC pour obtenir un meilleur financement de la télévision communautaire.

La télévision communautaire a pour mission de produire des émissions locales et d’accès pour notre communauté qui l’a créé, elle favorise l’accès et la parole à ceux qui habituellement n’ont pas leur place dans les médias de masse. Elle accueille des bénévoles, elle forme, elle sensibilise à la vie démocratique et s’intègre à la vie associative de notre milieu. Elle est un outil de communication privilégié au sein de notre population.

« Le but de cette campagne est que le CRTC accorde enfin les outils nécessaires au réel développement des télévisions communautaires autonomes. Ce développement sain de la composante communautaire de notre système canadien de la radiodiffusion passe obligatoirement par un accroissement du financement de la programmation communautaire locale et d’accès », explique Mme Sonya Paquet, présidente du conseil d’administration de la Fédération des télévisions communautaires autonomes du Québec.

La Fédération, appuyée par ses membres, veut maintenant que le CRTC mette en place différentes courroies de financement pour la télévision communautaire :

• L’admissibilité des TVC autonomes au Fonds d’amélioration à la programmation locale (FAPL) ou a un Fonds dédié à la programmation communautaire d’accès s’il s’avérait difficile d’harmoniser le FALP aux réalités de la programmation communautaire;

• La remise en force d’une obligation de contribution à la programmation communautaire par tous les câblodistributeurs à la hauteur de 3 % de leurs recettes brutes, qu’ils soient titulaires ou exemptés de détenir une licence;

• Le partage à parts égales de la contribution versée aux fins des activités du canal communautaire entre la programmation produite par le câblodistributeur et celle produite par la TVC autonome du territoire ou versement complet de cette contribution à la TVC si la programmation communautaire est produite entièrement par elle;

• L’obtention du droit de vendre et de diffuser de la publicité commerciale locale sur le canal communautaire.

Le 26 avril prochain, il y aura des audiences à Gatineau pour défendre nos revendications auprès du Conseil de la Radiodiffusion et des Télécommunications Canadiennes

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article