En ce mois de la RCR, des enseignants apprendront à leurs élèves à sauver des vies!

Dans No 09 - Novembre 2009. par

Novembre est le mois de la RCR et, aujourd’hui, 11 enseignants ont reçu une formation leur permettant ensuite d’apprendre à leurs élèves la technique de RCR et de les éduquer sur la santé du cœur, et ce, par le biais du Programme de RCR au secondaire d’ACT, maintes fois primé.

Des enseignants de l’École des Prospecteurs, l’École Saint-Maxime, l’École Gabriel-Le-Courtois, l’École de l’Escabelle et École secondaire C.E. Pouliot participeront à l’Atelier de formation des enseignants d’ACT qui aura lieu à l’École secondaire Esdras-Minville. Cette formation permettra aux enseignants d’apprendre, chaque année, à plus de 240 jeunes de la région à sauver des vies grâce à la RCR.

La Fondation (ACT) des soins avancés en urgence coronarienne en partenariat avec le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport ainsi que le Ministère de la Santé et des Services sociaux, a pour mission de faire en sorte que le Programme de RCR au secondaire d’ACT soit mis sur pied dans toutes les écoles secondaires du Québec.

Les partenaires du secteur de la santé de la Fondation ACT, AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb, Pfizer Canada, Sanofi-Aventis, ainsi que le partenaire provincial Sun Life, offrent les fonds pour les mannequins et l’implantation du programme dans la communauté de Grande-Vallée et d’autres communautés. Une somme équivalente a été offerte par le gouvernement du Québec pour cette initiative réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé.

« Nous sommes très heureux du soutien des partenaires d’ACT », affirme Sandra Clarke, directrice générale de la Fondation ACT. « Sans eux, le programme n’aurait pu être possible dans la région de Grande-Vallée. »

Huit arrêts cardiaques sur 10 survenant hors hôpital se produisent à la maison. Des recherches démontrent que la RCR pratiquée par des citoyens peut augmenter jusqu’à quatre fois les chances de survie d’une personne victime d’un arrêt cardiaque. En enseignant la RCR aux jeunes dans le cadre de leur programme scolaire, le nombre de citoyens aptes à pratiquer la RCR augmentera et plus de vies pourront être sauvées à long terme.

« En plus d’enseigner aux jeunes à sauver des vies, le Programme d’ACT vise également à promouvoir la santé », mentionne Sandra Clarke. « Les élèves en apprennent davantage sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ainsi que sur l’importance d’adopter très tôt de saines habitudes de vie. Ils transmettront ensuite leur message de promotion de la santé à leur famille actuelle et future en plus d’y amener leur savoir-faire. »

Jusqu’à maintenant, le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été mis sur pied dans plus de 264 écoles secondaires aux Québec et environ 100 000 élèves ont déjà appris à sauver des vies. L’objectif de la Fondation ACT est d’étendre le Programme de RCR à 400 écoles secondaires au Québec. Afin que ce soit possible, le gouvernement du Québec a versé 600 000 $ à la Fondation ACT en raison d’un partenariat public-privé.

La Fondation (ACT) encourage le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport à intégrer l’enseignement obligatoire du programme de RCR qui sauve des vies dans le curriculum provincial. Ceci a déjà été concrétisé en Ontario, au Manitoba et en Alberta.

Au sujet de la Fondation ACT :

La Fondation ACT est un organisme de bienfaisance national, primé, dont la mission est de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies. ACT mène une campagne nationale afin que l’enseignement de la RCR devienne obligatoire dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse les fonds nécessaires pour fournir gratuitement les mannequins aux écoles et aident celles-ci à mettre sur pied le programme. La Fondation a déjà implanté le Programme de RCR dans plus de 1 350 écoles secondaires au Canada et plus de 900 000 jeunes ont déjà été formés. La Fondation et ses partenaires permanents ont reçu le prix de partenariat « Un nouvel esprit communautaire » d’Imagine Canada. Ces partenaires sont des entreprises du secteur de la recherche pharmaceutique : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et Sanofi-Aventis. Ceux-ci fournissent à ACT son financement de base et partagent l’objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies. Pour plus d’information, visitez le www.fondationact.ca.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article