L’Épinglette

Dans No 08 - Octobre 2009. par

En recevant ce matin le 25 septembre 2009 l’épinglette de la Haute-Gaspésie, je me suis sentie émue et confortée dans les idées que je défends dans mon milieu : l’appartenance, la fierté, le désir de voir évoluer et grandir un village que l’on qualifie de dévitalisé!!!

Les élections prochaines doivent démontrer que notre communauté aspire à la saine gestion de nos ressources pour le bien de tous et jeter aux oubliettes les démons du passé.

J’aimerai rappeler ici les devoirs des maires et des conseillers élus par les citoyens, car ils oublient trop souvent qu’ils doivent être à l’écoute de leurs électeurs afin de ne pas décourager les bonnes volontés.

Lorsqu’ils prennent place dans le fauteuil qu’on leur a confié, ils doivent oublier leurs vies personnelles et se dévouer pour TOUS. La salle du conseil ne doit pas devenir une arène où l’on règle ses comptes, mais un lieu privilégié de consultation, d’écoute et d’ouverture d’esprit. C’est là que nos élus tâtent le pouls de la population et prennent compte des demandes qu’on leur adresse. Et si, parfois, les décisions prises vont à l’encontre des désirs des citoyens, il est bon de remettre alors l’ouvrage sur le métier et de reconsidérer les faits, car on ne peut pas toujours avoir raison!!! L’entêtement n’a jamais démontré autre chose que l’arrêt de la réflexion. C’est ainsi que le pouvoir accordé au conseil municipal devient un frein à des activités louables et pousse les citoyens frustrés à une opposition et à une révolte.

Je ne saurais terminer sans citer un texte qui porte à réfléchir et que je sème aux quatre vents : outre un rôle administratif, les conseillers et le maire doivent assumer un rôle politique que le Code municipal ne décrit pas. Ce rôle implique principalement d’être à l’écoute des citoyens et disponible pour écouter leurs revendications, leurs doléances, mais aussi leurs suggestions. (petit guide pour sortir gagnante d’une élection municipale, Sherbrooke, 2003)

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*