Un hommage pour un gars de chez nous

Dans No 05 - Juillet 2009. par

Samedi 4 juillet, le centre Socio-Culturel, tant le haut que le bas, était plein à craquer. Pour cette dernière soirée du Festival en Chanson, une fête réservée au chef d’orchestre Jean-Sébastien Fournier avait lieu. Il prit place à gauche de la scène comme à l’habitude, dirigea ses musiciens et…

La première partie de la soirée fut un moment fort. L’orchestre joua le mauvais thème musical au tout début et on invita le chef, assez étonné, à venir s’asseoir dans la salle. On avait réussi à  garder le tout secret jusqu’à la dernière minute. Le duo d’un soir « Paul pis Ché », incarné par Daniel Boucher et Gisèle Melançon (mère de Tibasse), prirent les rennes pour la première moitié. Chronologiquement, on récapitula les moments importants de la vie du chef d’orchestre avec des chansons. Les spectateurs eurent droit à un aperçu de la leçon de guitare avec Arthur, le père de Tibasse, comprenant entre autres Nelson Minville. Dans ce sketch, il faut noter que Manuel Brault y a fait une apparition spéciale. Aussi, les deux groupes de musique dont faisait parti Tibasse au secondaire se reformèrent l’instant d’une chanson. Il y eut par la suite plusieurs chansons interprétées par la famille Fournier, dont « L’arbre est dans ses feuilles » interprété par les jeunes neveux de Tibasse. Plusieurs artistes invités qui ont travaillé avec le fêté vinrent aussi lui rendre hommage à leur façon en partageant des anecdotes et des souvenirs.

Après l’entracte eut lieu le spectacle qui était prévu. Luce Dufault, Laurence Jalbert, Paul Piché, Michel Rivard, Les chanteurs du Village, sa sœur Marie-Pier et autres artistes vinrent rendre hommage à Tibasse en interprétant des chansons qu’il avait lui-même choisies. La fête continua jusqu’à près de minuit trente.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article