Feu vert pour les Parcs éoliens de Gros-Morne et Montagne Sèche

Dans No 05 - Juillet 2009. par

Le 15 juin 2009, la vice-première ministre et ministre responsable de la région, Nathalie Normandeau, a tenu une conférence de presse à Petite-Vallée avec les préfets, le député Mamelonet et des représentants de l’entreprise Cartier énergie éolienne. En effet, madame Normandeau a annoncé la délivrance du certificat environnemental requis pour commencer l’implantation des parcs éoliens de Gros-Morne et de Montagne Sèche. Avec ce certificat, Cartier énergie éolienne s’engage à respecter les normes environnementales et à limiter les impacts du projet sur la faune environnante tout en préservant la qualité du paysage.

Pour le Parc éolien de Montagne Sèche, on estime à 200 le nombre d’emplois créés pour l’aménagement et la construction du site. Les retombées économiques pour cette période sont estimées à 83 M $­. On préconisera l’embauche de la main d’œuvre locale. On prévoit aussi que cela créera une hausse d’achalandage chez tous les commerçants. De plus, Cartier énergie éolienne versa plus de 1.5 millions de dollars à la municipalité de Cloridorme et de Petite-Vallée. À cela s’ajoute une contribution volontaire de 1000$­ pour chaque mégawatt produit sur le site durant les 20 années d’exploitation du parc. Pendant la période d’exploitation du parc, il y aura environ 6 travailleurs permanents pour veiller à son bon fonctionnement. On retrouvera 16 éoliennes dans le secteur de Petite-Vallée et 23 dans le secteur de Cloridorme pour une puissance totale de 58.5 MW. Cartier énergie s’engage aussi à verser 16 088$­ annuellement dans les organismes à but non lucratif.

Le parc éolien de Gros-Morne, quant à lui, aura 34 éoliennes dans le secteur de Saint-Maxime-du-Mont-Louis et 107 dans le secteur de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. En plus de la cotisation volontaire de 1000$­ par mégawatt pour ce parc de 211,5 MW, l’entreprise versera plus de 5 600 000$­ aux municipalités concernées et 16 088$­ annuellement aux organismes à but non lucratif. 200 emplois seront créés lors de la construction du site et il y en aura 20 pendant la période d’exploitation du parc. Le développement de ce parc éolien se déroulera en deux phases.

La mise en service commerciale du parc éolien de Montagne Sèche est prévue pour la fin de 2011. On se donne le même échéancier pour la première phase du parc éolien de Gros-Morne. Pour ce qui est de la seconde phase, on prévoit sa mise en service  l’année suivante. Ensemble, ces deux parcs éoliens formeront la plus grande concentration d’éoliennes à l’Est du Canada. Finalement, il faut aussi rappeler que l’instauration de ces deux parcs s’inscrit dans l’appel d’offre d’Hydro-Québec pour l’achat de 1000MW d’énergie éolienne.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article