Retour aux sources

Dans No 04 - Juin 2009. par

Je quittai mon village et ma famille un frisquet matin de juin. J’avais à peine dix-sept ans et, déjà, je m’enrôlais dans une toute nouvelle aventure à l’autre bout de la province. J’avais porté tout mon espoir dans ce voyage. Je voulais partir pour voir comment les choses se passaient ailleurs, comment on y vivait. Je voulais voler de mes propres ailes et explorer de nouvelles avenues. C’est avec cette mentalité que je m’installai au pays des Maskoutains, à St-Hyacinthe.

Mon adaptation à la ville se déroula sans grande difficulté. Mon but premier était d’étudier les arts visuels au cégep de cette ville. Bien que mon père m’ait appris à maîtriser plusieurs logiciels de graphisme, je me suis vite rendue compte que je n’étais pas à ma place dans ce programme. J’avais besoin de lire, analyser, composer.

Pour la seconde année, je m’inscrivis dans le profil Culture et Création du programme d’Arts et Lettres. Entourée de la crème des étudiants du cégep (à mes yeux), j’y appris plusieurs notions en littérature et en critique journalistique. Les quelques années de bénévolat que j’avais offertes au Journal le Phare pendant mon secondaire me donnèrent une certaine avance sur mes collègues dans certains cours.

De retour pour l’été après ma deuxième année d’études, je suis embauchée par le Journal le Phare comme aide à la production du journal. Je serai l’étudiante en poste. Je pourrai ainsi appliquer de manière professionnelle les notions que j’ai acquises lors des mes études collégiales tout en rendant service à la population du village où j’ai grandi. Je pourrai aussi me préparer aux autres cours d’écriture journalistique qui vont suivre. J’aurai une longueur d’avance sur les autres élèves lors du cours où je dois produire une revue culturelle puisque j’aurai déjà expérimenté les différentes étapes de la création d’un journal.

J’espère pouvoir être à la hauteur du poste et être une fière ambassadrice du journal cet été. Si vous avez des idées d’articles, d’événements ou d’entrevues, n’hésitez pas à me contacter. Je suis à votre service!

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article