Nouvelles Brèves du Village en Chanson

Dans No 03 - Avril-Mai 2009. par

Les auditions pour les artistes retenus ont eu lieu du 23 au 26 avril devant le jury à Montréal. C’est finalement le mardi 19 mai prochain que seront dévoilés les noms des participants sélectionnés pour la prochaine édition du Festival ainsi que la programmation des spectacles. Les billets du Festival seront disponibles à compter du mardi 19 mai à midi. Vous pourrez alors faire vos réservations de trois façons :

1) Par Internet : www.admission.com

2) Par téléphone : – Auprès du réseau Admission : 514-790-1245 ou 1-800-361-4595 – À la billetterie du Village en chanson : 418-393-2222

3) En personne : en vous présentant au Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée, les 19 et 20 mai, de midi à 18 h. , et les jours suivants au bureau du Village en chanson du lundi au vendredi, de 8 h. à midi et de 13 h. à 17 h.

DES COMÉDIENS VISITENT NOS ÉCOLES

Le mercredi 25 mars, les classes de secondaire 4 et 5 de l’école Esdras Minville de Grande-Vallée ont eu le plaisir de rencontrer la remarquable Louisette Dussault, en tournée avec la compagnie Théâtre Bluff et le spectacle D’Alaska, dans laquelle elle incarne une vieille dame marginalisée par son orientation sexuelle. Madame Dussault a conté aux jeunes quelques moments marquants de sa carrière au théâtre et à la télévision avec une énergie débordante, en soulignant l’importance de la lecture, du théâtre ou tout autre pratique culturelle dans le développement personnel de chacun. La comédienne a également fait un passage à la Maison des aînés de Grande-Vallée et à la salle municipale de Petite-Vallée. Ces différentes rencontres sont rendues possible grâce à l’entremise des Voyagements, un organisme qui encourage la circulation du théâtre de création et favorise les rencontres entre le public et les artistes. Du côté du primaire, les écoles de Grande-Vallée, Cloridorme, Mont-Louis, Gros Morne et Murdochville ont reçu la visite de Martin Dion, comédien dans la pièce Léon Le Nul dont la représentation a eu lieu le mardi 21 avril. Martin Dion a exposé, dans un échange interactif avec les enfants, les différentes étapes du processus de création de cette pièce où il incarne 4 personnages différents, tout en dressant un portrait des thématiques abordées par la pièce : l’estime de soi, l’intimidation, le respect de la différence . La représentation, très touchante pour les adultes comme les enfants, a ensuite permis aux enseignants de revenir sur le sujet en classe. La même semaine, les jeunes du secondaire ont également assisté à une pièce autour de l’estime de soi avec le spectacle Regarde-moi , de la compagnie franco-ontarienne Théâtre la Catapulte. GRAND 8 FRANCO-QUÉBÉCOIS : ON EN VOULAIT ENCORE! La 7 e édition du Grand 8 franco-québécois, dont la résidence de création se tenait cette année à Petite-Vallée, a été couronnée de succès. Durant une semaine, 4 artistes français, 3 québécois et un Franco-Manitobain se sont retrouvés au Théâtre de la Vieille Forge pour travailler à la mise en place d’un spectacle collectif, chapeauté par Nelson Minville et Jean-Luc Éthier, en charge de la mise en scène et de la direction artistique. Les 8 artistes étaient aussi accompagnés par le multi-instrumentiste Benoit Paradis, adepte du trombone, et par Éric Auclair, à la basse et à la contrebasse. Le spectacle, offert gratuitement le 19 avril au grand public, a révélé une extraordinaire alchimie entre les différents participants, unis dans l’éclectisme de leurs styles bien particuliers. Daniel Roa, VioleTT Pi, Richard Graille, Peter Peter, Nina, Jeanne Garraud, Patrice Michaud (chansonneur en 2008 du Festival en chanson) et Nicolas Fraissinnet composaient cette année la sélection du Grand 8, avec lequel ils nous ont fait voyager à travers toute une gamme d’émotions. Le spectacle a ensuite été joué à Rimouski, Carleton, Ste-Anne-des-Monts, Gaspé et Montréal.   Lors de la rencontre avec Louisette Dussault, il a été offert aux élèves de venir voir la pièce de théâtre gratuitement, en échange d’écrire une critique du spectacle, à la manière d’un journaliste. Une jeune fille de secondaire 4 s’est prêtée au jeu. Merci d’avoir accepté!   Critique de la pièce de théâtre d’Alaska Claudine Richard, secondaire 4 à Grande-Vallée Cette pièce de théâtre raconte l’histoire de la prise d’otage d’une bibliothécaire retraitée se nommant « Madame », (70 ans), mais pour les gens du voisinage, «la mangeuse de touffes », et un garçon se nommant « Aujourd’hui », (14 ans), fils du chef de police. Ces deux êtres s’opposent dans l’expérience humaine. Les points forts sont bien sûr les relations entre les personnages tout au long du déroulement de la pièce. Deux sujets m’ont principalement touché, soit l’amour entre la dame et sa copine de c?ur ainsi que sa maladie, le cancer. J’ai aimé que l’histoire, se déroulant à travers la pièce, soit facile à comprendre, pour nous les adolescents et qu’elle nous aide à démystifier certains points tabous de la vie. Cela m’a grandement porté à réfléchir. Mme Louisette Dussault est également venue nous rencontrer en classe. Avec une touche d’humour, elle nous a parlé de son choix de devenir comédienne et nous a fait partager des petits bouts de son expérience personnelle. Touchante tant comme personne que dans ses œuvres, Mme Dussault est une artiste de talent qui sait nous divertir tout en nous servant des leçons de vie.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article