Petite-Vallée… Grande Famille… 150e de Petite-Vallée

Dans No 07 - Septembre 2008. par

La fin de semaine du 29,30 et 31 août 2008 restera gravée longtemps dans la mémoire de la descendance de Petite-Vallée. Le plaisir de se reconnaître s’étant perdu de vue depuis plusieurs années ou de se connaître tout simplement ayant un lien de parenté. La fête se devait d’être axée sur les familles souches et elle l’a été. C’est incroyable le nombre de descendants que nos ancêtres ont engendré. Tous plus beaux les uns que les autres et ayant presque un visage ou un air de famille. Le tour de la Gaspésie indique présent. Et que dire des personnes de la grande ville que nous avions presque oubliées, mais qu’il nous a fait plaisir de reconnaître, de serrer dans nos bras et de partager d’autres bonnes blagues ou anecdotes du bon vieux temps. Des personnes disaient ne pas avoir dormi de la fin de semaine, non pas par la fatigue, mais par la joie de voir ou de revoir des amis ou amies, des cousins ou cousines, des membres de nos familles éloignées, mais dont les souvenirs restent toujours présents. Moi j’fête avec les miens a pris tout son sens…. Et swing la compagnie tout le monde a chaud…. En foulant… La parenté est arrivée… Paroles et paroles et paroles… Sous le ciel de la Gaspésie… C’est à Chandler qu’on est allé… en terminant par V’LÀ Le BON VENT…… Toute la parenté prend le chemin de l’église… Le moment devient plus sérieux, plus solennel, presque magique… Le Curé Julien Bonneau célèbre une messe digne de nos ancêtres, la chorale a sorti le grégorien et ses plus beaux cantiques. Chaque mot, chaque geste apportent une fébrilité. La procession d’entrée avec les drapeaux, les servants descendant directement des familles Brousseau et Boulet et par la suite les représentants des familles par ordre d’arrivée au village. L’émotion est palpable et les frissons à fleur de peau, il en faudrait peu pour voir des larmes, mais la prière et la dévotion, comme au temps de nos ancêtres, l’emportent. Que dire de monsieur Aurel Gagné, rescapé des glaces au même banc que Léonide et Armand et tous ses amis, il fait partie de la grande famille de Petite-Vallée. Il y en avait pour tous les goûts. Du théâtre, du spectacle et les chansons sont au rendez-vous et tout le monde chante et tout le monde danse. Tous par la main, les membres du comité et les nombreux bénévoles, comme les autres, en foulant…avec la PARENTÉ S’EN VIENT pour une fin de semaine au moins…

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article