Souvenirs de Jean-Jacques Chapdelaine

Dans No 06 - Août 2008. par

Vaudreuil, années 1962 à 1970

C’était la belle époque de l’Anse de Vaudreuil où vivaient des artistes des milieux du théâtre, de la littérature, de la radio, du cinéma et des arts visuels. C’est là, que, dès les années cinquante, Félix s’installe et demeure jusqu’en 1970. Il avait découvert ce lieu privilégié lorsqu’il fréquentait, avec sa femme, les Compagnons de Saint-Laurent dirigés par le Père Émile Legault. C’est dans ce coin que tous pratiquaient leur art en vue de représentations dans les salles de Montréal ou de Québec.

Dès 1962, j’ai moi-même habité dans l’Anse avec ma compagne Huguette. Un jour d’automne, Félix se présente chez moi pour nous inviter à le voir en spectacle à la Butte à Mathieu de Val David. Il nous dit qu’il allait nous présenter un jeune chanteur compositeur ce même soir. Nous nous rendîmes dans les Laurentides et assistâmes à ce très beau spectacle d’un géant de la chanson de chez nous, un Félix tout d’une pièce avec cette assurance qu’ont les grands. Puis vint le moment de nous présenter ce jeune homme compositeur, vêtu d’un complet très correct avec une chevelure abondante et frisée, qui, déjà, était prometteur par son originalité. Ce personnage n’était nul autre que Robert Charlebois. Il avait à peine vingt ans. Plus tard, il devint un grand à son tour.

Souvenirs de Jean-Jacques Chapdelaine

Source : Journal l’Étoile, Samedi, 19 juillet 2008

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article