“Le courrier à l’aveugle”, qu’est-ce que c’est?

Dans No 05 - Juillet 2008. par

D’octobre 2007 à avril 2008, 12 élèves volontaires de l’école secondaire Esdras Minville ont tenu une correspondance régulière avec 12 adultes sélectionnés, et volontaires aussi, résidant à Grande-Vallée, Cloridorme, Gaspé et Ste-Anne des Monts. Mais le piquant de l’activité c’est que élèves et adultes, correspondaient en utilisant des pseudonymes…et Caroline Lemieux, ma merveilleuse complice, jouait le rôle de maître de poste, tenant le calendrier des tombées et recueillant le courrier que, personnellement, je livrais et postais.

Intrigués par le concept de cette activité qui les obligeait à conserver l’anonymat dans leur correspondance d’où le nom « courrier à l’aveugle », élèves et adultes se sont laissés guider, écrivant à partir des thèmes proposés ou laissant leurs cœurs parler, les élèves se confiant en toute sécurité et les adultes encourageant ces ados en quête d’approbation, de compréhension et de respect. L’objectif ultime : apprendre à ces ados du « siècle de la vitesse et des communications éclair » à se plier au rythme de l’écriture et de l’attente de la réponse. Quel plaisir de les voir se poser mille questions quant à l’identité de leur correspondant ! Quel plaisir de les entendre s’exclamer : « Je ne la connais pas et je l’aime déjà ! », « C’est tellement beau ce qu’elle m’écrit ! », « Il me dit que je suis génial ! ». Et la conclusion ultime, la rencontre tant attendue, s’est déroulée le 14 mai dernier, à l’école : élèves et adultes ont enfin pu faire connaissance en partageant un petit goûter. Ouf ! Que d’émotions !

Je tiens à remercier sincèrement les 12 élèves qui se sont pliés à cet exercice bien spécial de correspondance et de confiance: Étienne Fournier, Jeanne Côté, Florence Morin, Annabelle Lachance, Christina Pruneau, Xavier Coupal, Alexandra Minville, Pier-Julie Richard, Maélie Dufresne, Marc-Antoine Dufresne, Lydia Bonneau et Laura Huet. Un immense merci aux 12 adultes exceptionnels qui se sont impliqués avec enthousiasme et discrétion : Myriam Brousseau, Marie-May Fournier, Roberte Minville, Lisette Minville, Ghislain Bélanger, Pierre-Paul Côté, Louise Lemieux, Claire Minville, Pierre Giroux, Thérèse Cassivi (Gaspé), Lina Lemieux (Gaspé) et Louise Bernier (Ste-Anne-des-Monts). Merci aussi à madame Léona Brousseau, directrice, qui a cru aux objectifs de ce projet et qui m’a permis de le réaliser.

Prends le temps d’écrire et de dire, prends le temps d’attendre une réponse, une réflexion, et tu découvriras sans doute ce qui t’habite vraiment et ce qui motive l’autre à entrer en contact avec toi… Au plaisir de tous vous revoir !

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article