L’Arche de la nouvelle Alliance chez-nous

Dans No 07 - Septembre 2007. par

Le dimanche 16 septembre 2007 passera à l’histoire dans le livre de la paroisse Saint-Francois-Xavier des Vallées comme une des plus belles journées de prières des temps modernes.

L’esprit communautaire chrétien était à son maximum. La présence de jeunes… de la jeunesse… de jeunes couples côtoyant les personnes un peu plus âgées et priant avec les mêmes paroles que nos aînées, montre que notre Église est vivante et capable d’accueillir en ses lieux toute la population qui désire rencontrer Dieu.

Il est possible de parler à Dieu en tout temps, peu importe où nous sommes, mais pourquoi pas dans notre église comme lieu de recueillement. Pas un autre endroit dans notre communauté ne peut permettre à un chrétien une communion d’aussi près de Dieu lui-même (Père, Fils et Esprit) et de pouvoir communiquer avec lui face à face. Nous avons beaucoup à lui dire, comme lui dévoiler nos peines et nos joies, lui dire merci pour tout ce qu’il nous donne ou nous permet de réaliser. Comme dans le Notre-Père simplement parler avec lui. Il nous connaît et ce qui importe c’est notre attitude, notre honnêteté. Nous avons besoin de Lui, comme Lui a besoin de nous.

Que la présence de l’Arche apporte une plus grande solidarité dans nos familles comme dans nos communautés. Que nos portes demeurent ouvertes pour accueillir de plus en plus de jeunes qui pourront grandir dans la foi, l’espérance et la charité. Aimez-vous comme Dieu vous aime et semez cet Amour autour de vous. Soyez divin dans votre cœur, dans votre vie et vous aussi aurez une vie de Lumière.

Merci à monsieur Julien Bonneau et à ceux et celles qui se sont impliquées depuis le début et qui ont rendu possible la venue de l’Arche. Surtout d’avoir permis à des jeunes de découvrir ou redécouvrir l’amour de Dieu le Père dans la vie de tous les jours. Le chant « Lancez des cris de joie » était divin, surtout avec la spontanéité et la sincérité des enfants s’unissant aux choristes qu’il nous guide dans cette sagesse céleste et notre âme n’en sera que plus heureuse.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article