Présentation de la maquette

Dans No 05 - Juillet 2007. par

Le 6e Congrès d’État des Filles d’Isabelle, regroupant environ 150 personnes, se tenait à Grande-Vallée, les 25-26 et 27 mai dernier sous le thème : Sur une note sucrée… partageons notre amitié» Ce thème, créé par madame Danielle Guérin, ne laisse personne indifférent, surtout si on a la dent sucrée. J’imagine que la majorité d’entre vous accusent un penchant pour les desserts, les chocolats ou les bonbons ou toutes autres sucreries. C’est alléchant, n’est-ce pas? Mais la « note sucrée » qui nous concerne ici, dans les Vallées, vous l’avez sans doute deviné : il s’agit des produits de l’érable. Y a ti d’quoi d’meilleur?

Le sucré symbolise aussi la douceur de vivre, le bémol ajouté à nos paroles parfois pour qu’elles soient plus agréables. L’autre partie du thème : « partageons notre amitié » m’a ramenée à l’idée de « village ». J’imagine que c’est dans notre village natal que nos premières amitiés ont pris racine. Beaucoup de souvenirs de camaraderies d’enfance surgissent à nos mémoires, n’est-ce pas? Pour illustrer notre thème sur une maquette, qui servira aussi à représenter les cercles de l’État de même que les officières, nous avons eu l’idée d’un village en maisons de sucre. « Quelle bonne idée !», me direz-vous.

Mais trouver un sucrier qui fabriquera 26 maisons relevait vraiment de l’exploit. Quel défi! Mais Dieu merci, nos antennes ont vite détecté le maître d’oeuvre. En effet, monsieur Christian Minville, époux de madame Odette Lemieux a pris le contrat de cette entreprise. Je peux vous affirmer que son travail a exigé plusieurs heures de patience, de recommencements, de création et de persévérance.

Et quoi d’autre encore! Alors, bravo à monsieur Christian Minville pour sa précieuse collaboration et merci, à Odette, pour son encouragement. À n’en pas douter, vous faites une belle paire, Croyez-moi! Donc, le sucre d’érable et le village mis ensemble nous donnent une maquette sucrée et nous permet d’illustrer le thème. La base de forme circulaire et les rues sont prêtes à accueillir les 18 maisonnettes représentant les cercles locaux, et les édifices publics comme : centre socioculturel, école, bureau de poste, caisse populaire, pharmacie, hôtel, épicerie, pour les sept officières de l’État et enfin l’église, pour la représentante internationale, madame Christiane Chagnon de Magog.

Chacune de ces personnes est repartie avec son habitation en sucre. Cette présentation a beaucoup plu aux personnes présentes, et il nous fait plaisir de partager ce moment avec le secteur l’Estran. FILLES D’ISABELLE #1306 des Vallées

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article