Bravo au comité des fêtes du 100e et bonne continuité

Dans No 04 - Juin 2007. par

Le résultat financier du 100e a dépassé largement toutes espérances et je sais, par expérience, que le comité a fait un travail remarquable et je les remercie très sincèrement.

Mais dans mon rêve je voyais, avec cet événement, s’ouvrir toute grande les portes de notre église à tous les paroissiens et les paroissiennes pour ainsi créer ce nouveau dynamisme des années 2000 dans le vécu quotidien de notre belle paroisse. Une réussite oui, mais c’est quand même désolant qu’elle ne fut pas l’événement de rassemblement souhaité : une fête d’espérance ou une fête intergénérationnelle à laquelle participent parents, grands-parents et enfants, marchant ensemble dans le chemin menant à l’église, comme le dit la chanson thème. Elle a quand même été une fête de 100 ans de foi.

Je n’ai rien contre rendre hommage à nos bâtisseurs, c’est notre devoir et nous pouvons le faire tous les ans. Je suggère que le comité organisateur des fêtes du 100e, se remettre immédiatement au travail pour assurer la continuité… Je sais qu’ensemble il nous est possible de créer un événement majeur qui sera notre fête annuelle de rassemblement et de prière.

Mais pour conserver et/ou améliorer le dynamisme qui anime notre milieu, je suggère la formation d’un nouveau comité avec une VISION de demain. Avec l’aide d’une équipe pastorale paroissiale (E.P.P.) représentative du milieu, ce groupe trouvera des bénévoles pour la formation des jeunes et surtout des jeunes adultes, et des jeunes couples avec enfants pour la survie de l’Église de demain… Nos jeunes doivent se sentir impliqués dès leur première communion et ainsi faire partie vivante de LA communauté.

Nous avons un besoin immédiat de bénévoles pour assurer la formation religieuse. Nous devons cesser de nous fier aux prêtres et aux agents de pastorale, qui malgré leur bon vouloir, arrivent à peine à répondre aux besoins immédiats de la paroisse et de l’Évêché : célébrations, baptêmes, funérailles, comités, administrations etc…) Sûrement que des personnes de chez-nous peuvent assurer le leadership de ce comité. De son côté, le diocèse a les mêmes préoccupations et reconnaît l’urgence d’agir. Par ailleurs, de dernier nous offre de la formation en animation pastorale avec la collaboration de l’Université de Sherbrooke et l’Université Laval à Québec. Si vous êtes intéressés, veuilles prendre information auprès du Diocèse de Gaspé à l’attention de monsieur Georges Cumings (368-2274) …. ou au presbytère (393-2941). Ils sauront répondre à toutes vos questions.

Il nous est possible de participer activement dans la structure d’une Église vivante sans avoir de diplômes. Il nous faut d’abord avoir ce désir de vivre pleinement une vie d’APÔTRE de Jésus-Christ.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article