La pauvreté des aînés au Québec :une cause qui sort de l’ombre grâce à Nicole Leblanc!

Dans No 02 - Mars 2007. par

S’il y a une pauvreté qui ne suscite que peu de sympathie, c’est bien celle de nos aînés. Pourtant, au Québec, la pauvreté touche près d’un aîné sur deux. Secours aux aînés, une oeuvre du Cardinal Léger au Québec, appuie des organismes qui proposent des solutions originales, adaptées à la réalité d’aujourd’hui. La comédienne Nicole Leblanc, porte-parole de l’oeuvre, lance la campagne de financement pour poursuivre le travail entamé : 300 000 $­­­­ sont requis!

Au Québec, un aîné sur quatre vit sous le seuil de la pauvreté. Les femmes âgées qui ont eu, leur vie active durant, des gains d’emploi inférieurs ou nuls, quand elles sont restées au foyer, sont particulièrement frappées par la pauvreté. En plus du manque d’argent, la perte d’autonomie affecte dramatiquement nos aînés. Selon Ressources humaines et Développement Canada, 31,2 % des personnes âgées de 65 à 74 ans souffrent d’un handicap, et 10,5 % ont une incapacité grave des statistiques qui grimpent à 53,3 % et 23,6 % chez les personnes de 75 ans et plus.

Le Québec, faut-il le rappeler, est la province qui finance le moins le soutien à domicile, en n’y consacrant que 94 $­­­­ par habitant, comparativement à une moyenne nationale de 145 $­­­­. Les bénévoles et les aidants naturels suppléent à l’aide insuffisante fournie par les gouvernements. Mais les besoins ne cessent d’augmenter, alors que le nombre d’aidants naturels et leur capacité d’effectuer de l’aide bénévole sont limités.

Secours aux aînés appuie financièrement les organismes communautaires qui secourent les aînés pauvres, isolés ou malades, ou qui procurent un répit aux aidants naturels. En 2006, près de 251 000$­­­­ ont été versés à 25 organismes communautaires de toutes les régions du Québec. De ce montant, 24 000$­­­­ ont été affectés aux cuisines collectives pour aînés; 29 000 $­­­­ à l’hébergement communautaire pour personnes âgées démunies; 179 000$­­­­, au maintien dans la communauté (popotes roulantes, repas communautaires, soutien aux aidants familiaux, accompagnement-transport) et 20 000$­­­­, à l’appui organisationnel (formation des bénévoles, équipement communautaire, prévention et éducation).

Nicole Leblanc invite les Québécois à ouvrir leur coeur à la cause de la pauvreté de nos aînés et à faire preuve de générosité. « Secours aux aînés travaille dans l’ombre depuis vingt ans. Et efficacement. Le grand public doit le savoir et donner son appui! Nos aînés méritent d’avancer vers le grand soleil de la vieillesse en toute tranquillité », conclut-elle.

On peut faire un don en composant le 187 PAUVRETÉ (1 877 288-7383), ou sur le site sécurisé www.leger.org

Des faits

» Au Québec, un aîné sur quatre vit sous le seuil de la pauvreté.
» La pauvreté des aînés touche surtout les femmes, qui ont été, en grande majorité, des mères au foyer, donc sans revenus.
» D’ici 2011, le nombre de Québécois de 75 ans et plus aura augmenté de 37 %.
» Vieillissement signifie : apparition des incapacités allant jusqu’à la perte d’autonomie complète, dépendance physique et affective, isolement, exclusion sociale, violence.
» Le manque de services spécialisés destinés aux aînés oblige les proches – les aidants naturels – à pallier la situation.
» Les aidants naturels sont à 75 % des femmes, qui fournissent plus de 80 % des soins requis par un parent âgé.
» Les aidants naturels sont affectés par : l’épuisement, la détresse psychologique, l’isolement social, le manque de ressources financières et professionnelles pour prodiguer des soins au parent âgé et pour obtenir du répit.

Depuis plus de vingt ans, Secours aux aînés, une oeuvre du Cardinal Léger, appuie des organismes qui proposent des solutions à la pauvreté des aînés, et se préoccupe de la situation des aidants naturels depuis 1999, alors que l’appellation même de « aidant naturel » n’était pas encore reconnue !

En 2006,Secours aux aînés a versé plus de 251 000 $­­­­ à des organismes communautaires du Québec pour rejoindre près de 15 000 personnes âgées et aidants naturels.

Secours aux aînés, en quelques lignes

» Reconnaît la situation d’urgence dans laquelle se trouve la population des aînés : le manque d’intérêt généralisé pour une population démunie, délaissée et oubliée.
» Tente de maintenir les aînés dans leur environnement naturel le plus longtemps possible, et ce, tout en améliorant leur qualité de vie et celle de leurs proches.
» Soutient des organismes reconnus qui offrent un ensemble de services visant à assurer le maintien à domicile des personnes âgées.
» Veut prévenir l’épuisement physique et affectif relié à la tâche d’aidant naturel.

Nom des organismes qui bénéficient du support des oeuvres du Cardinal Léger :
Centre d’Action Bénévole des Chics-Chocs Inc.
( Sainte-Anne-des Monts )
Centre D’Action Bénévole St-Siméon / Port-Daniel (Paspébiac )
Maison des Aînés de Grande-Vallée ( Grande-Vallée)

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article