Chronique pharmaceutique

Dans No 01 - Février 2007. par

Les bonnes résolutions pour 2007

Une nouvelle année commence et c’est le temps de prendre quelques bonnes résolutions notamment au niveau de notre santé. Il faut aussi savoir que nos habitudes et attitudes peuvent faciliter le travail des intervenants dans le domaine de la santé, qui vous le savez, ont une charge de travail de plus en plus élevée. Voici donc quelques trucs et conseils très simples qui pourront vous épargner du temps et peut-être éviter des erreurs … Lors de votre visite chez le médecin, à l’urgence ou à la pharmacie- Apporter une liste à jour de vos médicaments ou carnet pharmacologique
 
Ce sont des informations précieuses. Demandez-la à votre pharmacien(ne) qui se fera un plaisir de vous la fournir et de la mettre à jour régulièrement. Cette liste permet au médecin de connaître votre traitement et de prendre connaissance des changements qui auraient pu y être apportés. Aussi, si vous devez pour une raison quelconque vous présenter dans une nouvelle pharmacie, le pharmacien(ne) pourra être en mesure de faire une analyse complète et sécuritaire de votre dossier avec ces informations.
 
– Si vous prenez vos médicaments dans un pilulier (dosette), apportez-le avec vous.Cela permettra aux infirmiers(es) et aux médecins d’avoir des renseignements précis sur votre horaire de prise. À la pharmacie, on pourra effectuer tout de suite les changements dans votre pilulier, que ce soit pour ajouter un traitement ou en cesser un. Cela peut permettre d’éviter des erreurs qui peuvent sembler minimes mais qui peuvent avoir de grandes répercussions.
 
– Avoir sa liste d’allergie avec sois. Si vous souffrez d’allergies à des médicaments ou à certains produits, assurez-vous de les connaître ou d’avoir la liste avec vous (dans votre portefeuille ou sur votre carnet pharmacologique) et de les transmettre au médecin et au pharmacien(ne). Ceci peut être déterminant dans le choix d’un traitement.- Avoir en sa possession sa carte d’assurance maladie et assurance médicaments
 
C’est un outil presque indispensable lors de consultation ou de création de dossier.
 
À la pharmacie
 
La pharmacie est le lieu de toutes sortes de situations qui peuvent prendre plus ou moins de temps selon les cas. Dans chacun des cas, le personnel (assistant(e) technique et pharmacien(ne)) doit prendre le temps de gérer chaque situation pour s’assurer que les patients reçoivent un bon service et aient une bonne compréhension de leur problème ou traitement. Chaque patient recevra le service dans l’ordre d’arrivée.Si pour une raison personnelle vous ne désirez pas attendre à la pharmacie- Appelez pour faire préparer vos ordonnances à l’avance (renouvellements).- Remettez votre prescription au laboratoire et repassez plus tard, la prescription sera prêtre et le pharmacien(ne) disponible pour vous donner les conseils d’usage.Le téléphone est aussi un outil dont on se sert beaucoup dans une pharmacie.
 
Il peut arriver que le pharmacien(ne) ne puisse pas vous répondre sur le champ, car occupé par une autre situation (conseil à un patient, prise tension artérielle, déjà au téléphone sur une autre ligne). À ce moment, vous pouvez demander à ce qu’il(elle) vous rappelle pour un conseil. Soyez assuré que dès qu’il ou elle sera totalement disponible, la personne à qui vous désirez parler vous rappellera. Si votre appel concerne une commande, les assistants techniques au laboratoire se feront un plaisir de vous répondre. Ceux-ci sont aussi liés par le secret professionnel.Les infirmiers(es), les médecins et pharmaciens ont une responsabilité envers le traitement de leurs patients et ces petits trucs permettent de les aider à fournir les meilleurs soins possibles. Les patients doivent aussi se responsabiliser face à leur traitement. En effet, le patient doit dans la mesure du possible être au courant des médicaments qu’il prend (sans savoir les noms exacts!!!) et pourquoi il les prend. Être observant à sa médication régulière est aussi très important. Par exemple, une prise incorrecte de médicaments peut influencer des résultats de test comme des prises de sang. Les données s’en trouvent alors faussées et peuvent induire votre médecin en erreur. Si pour une raison quelconque vous décidez par vous-même d’arrêter un médicament, avisez votre médecin ou votre pharmacien(ne) avant de le faire.Toutes ces mesures ont pour but de faciliter la tâche à tous les intervenants de la santé, mais surtout parce que le client a droit à un service personnel, efficace, de qualité et sécuritaire.Bonne Année et Bonne Santé
Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article