Le Village en chanson lance une Campagne majeure de financement

Dans No 10 - Décembre 2006. par

Le lundi 13 novembre dernier, lors d’une conférence de Presse, le Village en chanson de Petite-Vallée annonçait au grand public, le nom de Daniel Boucher comme l’artiste- parrain de la 25e édition de son Festival en chanson. Il profitait également de l’occasion pour lancer une campagne de financement majeure de 800 000$­­. C’est d’abord dans le but d’assurer la pérennité du Festival en chanson et d’accroître le nombre de spectacles offerts aux jeunes dans les écoles que la campagne a été lancée.

On voudrait, premièrement, recueillir un premier 500 000$­­ pour contrer le manque d’appui de certaines instances comme la municipalité qui ne peuvent fournir un grand support faute de moyens dû à leur taille. Pour ce faire, le Village en chanson de Petite-Vallée veut se munir d’un fonds de dotation.

Ce fonds de dotation serait investi à perpétuité par le Village en chanson, ce qui, seulement en revenus d’intérêts, leur permettrait de combler les besoins identifiés. De plus, le Village en chanson, grâce à deux programmes auxquels il est admissible (le nouveau programme Placements Culture de Conseil des arts et des lettres de Québec (CALQ) et le programme fédéral de consolidation des arts et du patrimoine canadien -volet incitatifs aux fonds de dotation), augmentera la somme de 500 000$­­ amassée pendant la campagne à deux fois le même montant (500 000$­­ + 500 000$­­), donc à 1 M. Le Village en chanson pourra ainsi mieux répondre aux besoins de sa clientèle en poursuivant sa mission en gérant des revenus annuels provenant du fond de dotation de 1,5 M, sommes durables et immuables.

Ensuite, le Village en chanson calcule avoir besoin, pour une période de trois ans, de 150 000$­­ pour contrer le manque de subvention accordée à quatre activités culturelles : La Petite École en chanson a besoin de 30 000$­­, le Camp chanson a besoin de 60 000$­­ pour rendre le Camp chanson plus accessible à la clientèle locale, régionale et nationale qui n’a pas les moyens financiers de s’inscrire, pour le soutien à la diffusion des spectacles on a besoin de 30 000$­­, finalement, on voudrait 30 000$­­ pour l’animation auprès des jeunes qu’on veut voir se poursuivre.

Enfin, pour remplacer, entretenir et mettre à jour ses équipements servant à offrir des activités culturelles et des services professionnels, le Village en chanson prévoit dépenser 150 000$­­ dans les prochains trois ans.

Comme on a prévu de fêter le 25e anniversaire du Village en chanson, cette campagne majeure de financement de 800 000$­­ tombe à point.

Source : document du Village en chanson : «Petite-Vallée, grands rêves»

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article