Trois ans de gestion désastreuse pour les régions

Dans No 03 - Avril-Mai 2006. par

BILAN DU GOUVERNEMENT CHAREST TROIS ANS DE GESTION DÉSASTREUSE POUR LES RÉGIONS

Le député du comté de Gaspé à l’Assemblée nationale et porte-parole de l’opposition officielle en matière de revenu, monsieur Guy Lelièvre, déclare qu’après trois ans de gouvernance désastreuse, le gouvernement Charest démontre qu’il n’est pas en mesure de gouverner le Québec et que la population lui tourne le dos. « On se souviendra qu’en 2003, alors en campagne électorale, Jean Charest avait promis solennellement de baisser les impôts et de régler les problèmes en santé.   Or, il n’a pas respecté son engagement de baisser les impôts et malheureusement, rien n’est réglé en santé, les listes d’attente s’allongent dans la région Gaspésie/Les Îles et le Centre de santé et de services sociaux de la Côte-de-Gaspé attend encore, depuis 2003, les investissements nécessaires pour loger convenablement les personnes âgées », de déclarer le député Guy Lelièvre. « C’est la triste réalité de constater que la gouvernance libérale se caractérise par des promesses non tenues, une mauvaise gestion de l’État Québécois, du cafouillage dans de nombreux dossiers et que chaque dossier dans lequel ce gouvernement s’implique, il tourne à la catastrophe », d’ajouter le député du comté de Gaspé.   Qu’a fait le Parti Libéral du Québec et son chef Jean Charest à l’égard de la fonction publique? On se souviendra que les libéraux de Jean Charest ont utilisé une loi spéciale pour décréter les conditions de travail des 500 000 salariés de la fonction publique, qu’il a fait une bataille démesurée contre les étudiants pour la conversion de 103 M$­­­ de bourse en prêt, qu’il s’est attaqué aux centres de la petite enfance en déstabilisant ce réseau national de service de garde qui fait l’envie hors Québec.   Il a même adopté deux lois pour enlever aux travailleuses et travailleurs de garderie leur droit de se syndiquer.

L’INACTION DU GOUVERNEMENT CHAREST EN GASPÉSIE

L’emploi, une perte de 2 700 emplois L’économie de la région Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine se détériore.   Le taux de chômage se situe à 22,7 %.   Le secteur des pêches et de la transformation de la crevette sont en difficulté et l’industrie du crabe est inquiète face à la diminution des prix et la hausse des coûts de la capture et de la transformation.   Les hausses de tarifs : appauvrissement de la région En campagne électorale, Jean Charest proclamait que son gouvernement serait celui des régions.   Encore une grande déception.   C’est plus de 2 milliards de frais et de tarifs de toutes sortes qu’il a imposé aux Québécoises et aux Québécois.   La population de la région s’appauvrit avec l’imposition des hausses de tarifs de l’électricité, de l’assurance médicament, de la diminution de l’indexation des tables d’impôt et des hausses des permis de conduire et d’immatriculation ainsi que des frais de garderie. L’industrie forestière en crise Après avoir coupé de 20 % la possibilité forestière, le gouvernement n’a mis en place aucune mesure d’atténuation pour préserver les emplois.   Dans le budget 2006-2007, le gouvernement Charest   utilise   de   nombreuses   astuces   pour   berner   la   population   en   faisant   croire   qu’il investit 1 milliard de dollars pour aider les entreprises. Les informations complémentaires du budget nous apprennent que le gouvernement investira seulement 75 M$­­­ en 2006-2007 pour l’industrie. Le programme de soutien pour les travailleurs n’est que de 10 M$­­­ pour l’ensemble du Québec pour 2006-2007. Les propriétaires de boisés privés devront attendre en 2007-2008 pour étaler leur revenu. Où en est la décentralisation? Quand le gouvernement Charest règlera-t-il les dossiers urgents de la région? Quand s’impliquera-t-il pour sauver le chemin de fer en Gaspésie? Qu’arrivera-t-il avec le deuxième bloc de 1 000 mégawatts d’énergie éolienne? Quand amorcera-t-il la reconstruction de la route 132 entre Grande-Vallée et l’Anse-à-Valleau, un projet de 90 M$­­­? Que fera le gouvernement pour les travailleuses et travailleurs du crabe de Port-Daniel/Gascons, avec celles et ceux de la crevette chez Marinard et à l’Anse-au-Griffon? « Que doit-on retenir après 3 ans au pouvoir du gouvernement Charest?   Jean Charest et Nathalie Normandeau ne respectent pas les engagements qu’ils ont pris à l’égard de la région », d’affirmer Guy Lelièvre.

SOURCE : Guy Lelièvre, député du comté de Gaspé Porte-parole de l’opposition officielle pour le revenu Membre du Bureau de l’Assemblée nationale Nicole Vézina, attachée politique Téléphone :   (418) 368-6822 ou 1-800-470-6822 Télécopieur : (418) 368-7463

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*